Attention, le contenu de ce site n'est totalement visible que pour les utilisateurs identifiés.

Un cas de rage confirmé à Argenteuil dans le Val d'Oise.

31 octobre 2013 - Argenteuil - Val d'Oise -

Rage chaton Argenteuil oct 2013 copie

 

L’Institut Pasteur a confirmé le 31 octobre 2013 un cas de rage chez un chaton trouvé le 25 octobre 2013, rue Marguerite à ARGENTEUIL. L’animal est décédé le 28 octobre 2013. Il s’agit d’un chaton d’environ 2 mois tricolore : blanc, noir et fauve. Quinze personnes ayant été en contact avec le chaton ont déjà été identifiées. Elles ont été prises en charge et dirigées vers un centre antirabique pour recevoir un traitement préventif.

Une enquête épidémiologique a été engagée afin d’identifier et prendre en charge les personnes qui auraient pu entrer en contact avec ce chaton entre le 8 octobre et le 28 octobre inclus. Cette période correspond à la période pendant laquelle il a pu transmettre la maladie.

Informations complémentaires :
Le Centre national de référence de la Rage à l'Institut Pasteur a rapidement pu déterminer que le virus provenait du Maroc grâce à son analyse génétique.

Le chaton aurait fugué ou aurait été abandonné le 21 octobre à cause de son comportement "nerveux". Au moins trois familles l'ont hébergé ensuite, et lorsqu'il meurt dans une commune voisine d'Argenteuil la personne qui l'a recueilli a le réflexe de contacter un vétérinaire et de décrire les symtômes qui sont très évocateurs de la rage (agressivité, griffures et morsures, dyspnée, parésie). Elle est donc orientée vers l'Institut Pasteur par le praticien. Les membres des deux dernières familles à avoir accueilli le chaton subissent immédiatement un traitement antirabique

L'enquête se poursuivant, il a été précisé que le chaton avait été importé du Maroc par avion, dans un sac transporté à la main. Aucune question n'aurait été posée à l'embarquement, hormis le contrôle du billet de l'animal, et la propriétaire n'a pas fait de déclaration à la Douane à son arrivée en France.
Un vétérinaire aurait vacciné le chaton, à l'exception de la rage, avant son départ,  sans l'identifier ni informer la vacancières des obligations sanitaires internationales pour les voyages des animaux.

Une zone de restricition des déplacements des animaux  de 1 km de rayon a été mise en place par arrêté préfectoral autour de la rue Marguerite à Argenteuil. Les chiens non vaccinés doivent sortir en laisse et les chats non vaccinés ne peuvent être déplacés qu'en cages de transport. Ces mesures sont applicables pendant six mois. Les villes concernées sont Argenteuil et Bezons (Val-d'Oise), et Sartrouville (Yvelines). Dans la rue elle-même une surveillance plus intense est exercée sur les animaux étant rentrés en contac avec le chaton enragé.

Une alerte rage a été lancée en Belgique et en Suisse, un témoin affirmant qu'un citoyen belge et/ou suisse aurait également été en contact avec les animaux au Maroc le 12 octobre 2013 sur la plage d'Aïn Diab, à Casablanca, lieu de leur capture. Un chaton tigré et un chaton blanc auraient pu être récupérés par un touriste belge et/ou suisse. Belgique : Appel à la population : risque de rage après un séjour au Maroc.

Les derniers cas de rage recensés en France sont tous des cas importés en provenance du Maroc : en 2004, 187 personnes ont été traitées préventivement après l'importation d'un chiot, en 2008 trois chiens enragés ont entraîné le traitement préventif de 177 personnes. En 2011, un chiot mourait de la rage en Vendée.

Cas de rage animale dans le Val d’Oise - Recherche des personnes et animaux en contact.

Une zone de vigilance d’un kilomètre sera mise en place, par arrêté préfectoral, sur la commune d’Argenteuil dans le Val d’Oise et ne touche pas le département des Hauts-de-Seine.

Néanmoins, il est recommandé à titre de prévention :

- d’envoyer systématiquement pour diagnostic de la rage tout cas suspect, même si la suspicion parait faible de prime abord
- de considérer comme évocateur de la rage tout changement de comportement d’un animal qui ne peut être rattaché de façon certaine à une pathologie, vu le polymorphisme des symptômes de la rage et leur non spécificité

il est également rappelé :

- que l’euthanasie d’un carnivore domestique qui a mordu dans les deux semaines est interdite
- qu’une attestation du propriétaire de l’animal certifiant que le chien/chat n’a pas mordu dans les deux semaines, qu’il n’a pas été en contact d’animaux suspects et qu’il n’est pas allé à l’étranger dans les six derniers mois sont de bons éléments d’information à recueillir.

Cinq personnes ayant été en contact avec le chaton ont déjà été identifiées. Elles ont été prises en charge et dirigées vers un centre antirabique pour recevoir un traitement préventif.

Les personnes qui auraient été mordues, griffées, égratignées, ou léchées sur une muqueuse (bouche, yeux…) ou sur une peau lésée par ce chaton ou dont l’animal aurait été en contact avec ce chaton, entre le 8 octobre et le 28 octobre 2013 inclus doivent appeler rapidement le 08 11 00 06 95

Numéro local accessible entre 10H00 et 18H00 heures à partir du 1er novembre 2013

De même, toute personne qui aurait des informations à donner au sujet de ce chaton ou de son éventuel propriétaire est invitée à contacter ce numéro.

L'Anses (l'Agence Nationale de Sécurité Sanitaire) /anciennement AFSSA, rappelait déjà en 2008 que "L'introduction régulière et illégale de chiens en incubation de rage dans notre pays n'est pas un phénomène nouveau mais progresse, en dépit de nouvelles mesures communautaires pour le contrôle des animaux aux frontières (arrêté du 20 mai 2005 et réglement européen 998/2003). Le Maroc reste la destination pour laquelle le nombre de cas de rage d'importation est le plus élevé.

 

"Les signes cliniques de la maladie peuvent varier considérablement et sont parfois très frustes. 
La rage est transmissible pendant toute la période d'excrétion du virus chez l'animal. 
Sans traitement rapide et approprié chez l'Homme, une infection par le virus de la rage entraîne inéluctablement la mort après, parfois, une longue période d'incubation."

logo ministere agriculture 31 octobre 2013 Ministere de l'Agriculture,
communiqué de presse : Cas de rage animale dans le Val d’Oise - Recherche des personnes et animaux en contact 

 

Pour plus d'informations voir sur le site de l' Anses l'alerte sur la rage (rappel de 2008 mais toujours d'actualité).
ASVinfos > Maladies professionnelles > Êtes-vous vacciné contre la rage et à jour de vos rappels ?