Actualités pour les ASV

Salon de l'agriculture 2013

1er mars 2013

Dernier week-end pour le salon de l'agriculture 2013, porte de Versailles à Paris.

Si vous y passez, le SNVEL y a un stand (Hall 4 - Stand A 123).

Le SNVEL présente comme l'an dernier une clinique vétérinaire avec le personnel d'APForm (GIPSA) : vous pourrez vous-y renseigner sur la formation d'ASV ou sur les études vétérinaires, ainsi que participer à de nombreuses autres activités : parcours du chien citadin, parcours des savoirs...

Cette année en particulier, le syndicat est partenaire du Salon et de la profession agricole dans le cadre de l'animation d'une ferme pédagogique qui sera située devant le stand vétérinaire.

N'hésitez pas à utiliser la rubrique "Les parcours de visite" pour voir ce que vous souhaitez sans revenir éreintés !

Salon-agriculture-Paris-2013

27/02/2012 Le Parisien.fr : VIDEO. Au salon de l'Agriculture, le vétérinaire gère les bêtes... et les éleveurs

Eco-Urne – pour faire le deuil de son animal

27 septembre 2013.

Eco-Urne logo

Depuis plusieurs années les animaux de compagnie peuvent être incinérés individuellement, et leurs cendres rendues à leur propriétaire. La marque Eco-Urne propose des urnes funéraires pour animaux.

La société Eco-urne réalise des urnes au design innovant et moderne, modifiant l’image ancienne et triste de l’urne funéraire.

  • La personnalisation de l'urne de son animal est possible grâce à un large choix de formes, matières, coloris ou décorations. Fuschia, orange, vert, jaune, marron…, carré, rectangulaire, hexagonale…, zone pour photo, ajout de fleur…
    La gamme de 150 modèles saura répondre aux attentes des maîtres pour commémorer le souvenir de leur compagnon.
  • Chaque urne est disponible dans différentes tailles (de 0.5 litre à 3 litres).
  • De fabrication française et à base de fibre de bois, les modèles sont eco-responsables et s’intègrent parfaitement à domicile, dans un caveau ou pour une mise en terre.

Eco-urnes Etamine Ecume Eclipse

Eco-Urne, la nouvelle urne funéraire

L'urne Ecume (modèle bleu) a été présentée en 2013 au Palais de Tokyo à l'exposition "Nouvelles vagues".
Les modèles d'urnes sont visibles sur le site Eco-Urne et dans l'article de la page Facebook Eco-Urne : Exposition - participation au salon animalier Expozoo 2013 à Paris.

 

 

Contact : Brigitte PINAULT DELVAUX
Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Tél. : +33.(0)2.32.30.63.28
Site : www.eco-urne.com

Eco-Urne la nouvelle urne funéraire

Élise, auxiliaire vétérinaire devenue vetnurse en Grande Bretagne.

Union-Jack

 

Je m’appelle Elise, j’ai obtenu mon diplôme de l’Institut Bonaparte de Strasbourg en juin 2012, et je suis actuellement veterinary nurse à Londres.

Elise partage son expérience professionnelle en Grande Bretagne. Elle tient également un blog : "Une grenouille au pays des Rosbeefs".

À l’école ou en stage, tous les vétérinaires que j’ai pu croiser me disaient que les vet nurses aux US ou en Grande Bretagne, c’était le rêve : des professionnelles au top. J’ai donc voulu partir au Royaume-Uni pour compléter mes connaissances et acquérir des compétences. Au final, même si ça n’a pas toujours été facile, c’est un choix que je ne regrette pas. Et, s'il y en a parmi vous qui seraient tenté(e)s par l’aventure, voilà quelques clés, qui je l’espère, pourront vous aider !

Arrivée au Royaume-Uni :

Outre le logement, la carte SIM, et l’Oyster card à Londres, quand tu veux travailler en Grande Bretagne il te faut un NI Number (c'est un peu l'équivalent de notre numéro de sécurité sociale..). Il s’obtient en prenant rendez-vous dans un Job Centre (= Pôle emploi). C’est un numéro qui est propre à chaque résident du Royaume Uni. Il est unique et indispensable pour avoir un travail légal.

Ensuite, si tu veux devenir VN (Veterinary Nurse), tu dois contacter le Royal College of Veterinary Surgeons. Chaque Vetnurse, chaque Vet, chaque Human Nurse, chaque Doctor en Angleterre, doit être enregistré à l’Ordre de sa profession respective. Pour être une RVN (Registered Veterinary Nurse), il faut s’enregistrer auprès du RCVS. L’enregistrement, (la cotisation) est à renouveler tous les ans contre une poignée de livres sterlings.

Si tu es une Oversea vetnurse, c'est à dire que tu as eu ton diplôme ailleurs qu’en UK, tu dois compléter et envoyer au RCVS un dossier afin de prouver l'obtention de ton ou tes diplômes et de montrer tes compétences.

http://www.rcvs.org.uk/registration/how-to-register/overseas-qualified-veterinary-nurses/

L’anglais.

J’ai eu des cours d’anglais scolaire en France, mais les langues n’ont jamais été mon point fort. Du collège à l’université, jamais aucun prof d’anglais n’a vraiment réussi à me passionner. La grammaire, les verbes irréguliers c’est chiant et t’en vois pas l’utilité avant d’être complètement immergée dans le pays. Du coup, quand je suis arrivée à Londres, je savais à peine me présenter et mon accent n’était vraiment pas terrible.

Dans un premier temps, j’ai décidé de prendre des cours qui me permettraient de me sentir plus à l’aise à l’oral. On répétait des mots et des phrases jusqu’à ce que l’accent et la structure soient acquis. Après ça, j’étais un peu moins timide, et je me suis lancée dans le bénévolat dans une Pet Charity du Nord de Londres : The Mayhew Animal Home. Je m’occupais des chats, j’étais au contact des autres bénévoles et du staff, tous des anglophones. Mais il me manquait toujours la grammaire et les verbes irréguliers…
Du coup, je suis allée sur les vrais bancs de l’école ! Londres est divisée en “council” (= quartiers). Comme il y a une très forte proportion d’immigré étranger, certains councils ont eu la bonne idée de créer des cours d’anglais gratuits pour les adultes, généralement dans les écoles primaires.

Et puis j’ai trouvé un job, dans la clinique où je suis actuellement. Ma progression en langue, du coup, a été phénoménale ! Je suis entourée d’anglais : Angleterre, Pays de Galles, Irlande, Australie, Nouvelle-Zélande, Afrique du Sud, Etat-Unis, il ne manque qu’un écossais ! Je suis de plus en plus à l'aise en anglais. Et, grâce au latin, la pratique de l’anglais en médecine vétérinaire, n’est vraiment pas un problème. La plupart des noms « compliqués » viennent du latin ou du français, du coup, excepté la prononciation, ça fait de moi le petit génie de la clinique ! Avec mes collègues, mon niveau à l’anglais est bon, là où ça devient plus difficile c’est avec les clients. En France vous connaissez surement aussi ces clients qui n’osent pas appeler leur chatte une chatte, un anus un anus, etc… Ils emploieront toutes les métaphores du monde pour essayer de vous faire comprendre que leur chatte a un prolapsus anal suite une constipation de plusieurs jours. Et bien quand ces métaphores sont en anglais, ce n’est pas vraiment évident de comprendre de quoi ils essayent de me parler. Plusieurs fois j’ai été obligé de demander à mes collègues de les prendre au bout du fils parce que la conversation n’aboutissait pas.

Je n’ai passé aucun diplôme d’anglais, ni TOIEC, ni Cambridge. Le RCVS ne me l’a pas demandé pour le moment, et je n’en vois pas vraiment l’utilité.

Formations & Examens

Pour les courageux et courageuses qui voudraient passer leur diplôme directement en Angleterre, sachez qu’il y a différentes écoles.

Il faut aller dans un College (= université) qui propose des cours pour être vet nurse. Il y a différents Colleges, avec différentes règles, mais qui aboutissent tous au même diplôme. Au sud de Londres, il y a 2 principaux College qui proposent la formation : dans un cas les élèves sont à l’université 1 à 2 jours par semaine et le reste du temps en clinique, dans l’autre College, l'alternance est de 2 mois en clinique et 2 mois à l’université.

Tout personnel soignant vétérinaire, ayant travaillé depuis au moins 5 ans, peut postuler au près du RCVS pour passer le diplôme. Il faut alors envoyer un dossier complet, démontrant ses compétences.

Quel que soit le choix fait pour devenir vet nurse, les parcours aboutissent tous aux mêmes examens : 3 QCM (Sécurité & Loi, Anat & Physio, Lab & Imagerie), et l’OSCE (l’équivalent du Grall !) THE examen pratique !

Les QCM c’est : 300 à 600 questions, 4 propositions, 1 seule bonne réponse, pas de point négatifs, 1 minute par questions.

L’OSCE c’est : 12 sujets parmi 32, 6 minutes par sujet, 3 étapes clés rédhibitoires par sujets. De ma vie, c’est l’exam’ le plus dur que j’ai eu à passer : 6 minutes pour réaliser un Robert-Jones parfait… J’ai eu l’occasion de discuter avec d’autres overseas d’Afrique du sud ou d’Australie qui disaient ne venir en Angleterre que pour ce diplôme. Il est, parait-il, reconnu partout car réputé comme étant le plus difficile à obtenir.

 

Travailler en United Kingdom

Après avoir envoyé mon dossier au RCVS et perfectionné mon anglais, j’ai fini par trouver une clinique où travailler quelques jours par semaine. J’ai commencé comme kennel assistant, et au fur et à mesure des semaines, à force de travail et de motivation, j’ai fini par dégoter un job de veterinary nurse à temps plein.

Un temps plein en Angleterre, c’est minimum 40h par semaine. Les heures sup’ et les week-ends sont calculés sur le même taux horaire que des heures normales. Il y a en Angleterre, une semaine de moins de congés payés qu'en France (quatre semaines, donc). Le salaire de départ d’une RVN au UK est de 14000£ par ans. Il peut évoluer jusqu’à 25000£ par ans en fonction de la position occupée (Head nurse, Membre du RCVS, Examinateur,…) et des formations complémentaires (CPD) effectuées (y compris pendant la formation de départ). En Angleterre, le patron est roi, en France la protection du travail et du salarié est beaucoup plus importante.

Les anglais portent l’uniforme depuis qu’ils vont à l’école. Tous les personnels soignants vétérinaires à un code couleur unifié à travers tout le pays. De Portsmouth à Durham en passant par Londres, toutes les RVN sont en vert et les Student Veterinary Nurse en bleu (blanc rayé vert = anciens uniformes). [J’ai quand même pu voir un nurse, tout de vert vêtu, avec une crête punk rouge de 15 cm !]

Je suis arrivée en Angleterre en me disant : « Cool, tout ce que je fais illégalement en France, je vais pouvoir le faire aux yeux de tous en Angleterre. » FAUX ! Tout ce qui est illégal en France, reste illégal au UK. Interdiction de faire des injections intraveineuses, de poser des cathéters, d’intuber, d’induire une anesthésies, de détartrer ou de polir, de vendre des vermifuges si l’animal n’a jamais été vu au préalable, etc… Seuls les premiers soins sont autorisés ainsi que, tout autres actes sous la responsabilité du vétérinaire. Traduction : On a le droit de faire tout ce que le vétérinaire nous demande de faire. A nous de connaitre nos limites et de dire « Non, je ne veux pas, parce que j’ai n’ai jamais appris à… ». Les vet nurses n’apprennent pas à l’école à poser des cathéters, elles l’apprennent avec leur vétérinaire et ont la possibilité de faire des formations (CPD) sur ces sujets (sutures, traitement par voie intraveineuse, dentisterie,…)

Malgré tout, nous avons en Angleterre plus de prérogatives qu'en France. Les clients nous respectent, et nous écoutent. Bien sûr il y aura toujours ceux qui veulent parler UNIQUEMENT au vétérinaire, mais d’un point de vue strictement hiérarchique, mon supérieur c’est ma Head nurse, pas le vet ! (P.S. : Le stéthoscope autour du cou, c’est magique pour se faire respecter et écouter.)

Mon travail à Londres

Ma clinique, à prédominance canine, fait partie d’un groupe de cinq cabinets au sud de Londres. Il y a trois vétérinaires, dont une spécialiste en orthopédie. Il y a également deux réceptionnistes. Nous sommes six nurses (Register Veterinary Nurse = RNV, et Student Veterinary Nurse = SVN) à nous relayer tous les jours de la semaine et le week-end. La clinique est ouverte du lundi au vendredi de 8h à 20h, le samedi de 9h à 16h et le dimanche de 10h à 16h.

Une journée type commence à 8h avec les soins des animaux hospitalisés et en pension. De 9h à 12h, deux vétérinaires consultent pendant que le 3ème finit les soins et commence les chirurgies. De 12h à 15h, les pauses déjeuners et les chirurgies se succèdent. L’après-midi, deux vétérinaires sont en consultations pendant que nous nous occupons de nos patients hospitalisés. De même, nous avons, nous aussi en tant que nurses, nos propres consultations ; nous faisons les coupes de griffes, les secondes vaccinations chez les chiots et chatons (hors rage), les séances de KLaser, les retraits de points, etc. De midi à 15h, nous sommes chargées de nettoyer les salles de consultation ainsi que la salle d’attente. Les salles seront nettoyées à nouveau entièrement à la fermeture de la clinique. 

Nous sommes équipés d’une salle de préparation, d’un laboratoire, d’une radio semi-numérique (avec cassette), d’un échographe, d’une tour de laparoscopie, de deux salles de chirurgies (dont une réservée aux chirurgies orthopédiques), d’un chenil, d’une chatterie, d’une quarantaine, d’une pharmacie et de deux salles de consultation.

Je suis leur nouvelle orthopedic et laparoscopic nurse. Je gère la salle de chirurgie et les instruments dédiés, je monitore ces chirurgies, et m’occupe des radios pré et post-op. Quand certains patients ont besoin de rééducation, je dois trouver des exercices de physio’ à leur faire faire, ou prévoir des séances de KLaser.

Mes patients francophones (souvent bilingues) sont mis sur un piédestal, et peu importe leurs motifs d’hospitalisation, je deviens leur nurse personnelle. C’est grâce à eux que je me perfectionne chaque jour d’avantage. Je dois être capable de répondre à toutes les interrogations des clients. Ca veut dire que je dois très bien connaitre mon sujet en anglais, pour pouvoir le traduire et rassurer les clients. Comment va se dérouler telle ou telle chirurgie ? Comment va le foie de Kiki et comment cela va peut-être évoluer ? Dans les cas où les clients ne parlent pas bien anglais c’est d’autant plus important pour moi, impossible de me défausser en disant « Ne vous inquiétez pas, le vet’ va vous expliquer. »

A l’inverse, j’ai aussi des patients anglais qui partent en France, pour des vacances par exemple. Là, ce sont des questions de vocabulaire que l’on me pose. « Et s’il fait une crise d’épilepsie pendant nos vacances à Paris, comment dois-je le dire au vétérinaire français?... » Il s’agit de rassurer le client « Ne vous inquiétez, tous les vétérinaires parlent anglais » {N’est-ce pas ?} et de leur donner une petite note écrite en français. « Bidule, souffre d’épilepsie, il est couramment traité avec bla bla … ». 40h par semaine, ça ne parait pas énorme. Pourtant, 40h, en anglais, je vous assure c’est épuisant. Quand j’ai un client à qui je peux parler français, c’est à la limite reposant, surtout quand vient le vendredi soir !

 

Professionnellement et personnellement, devenir veterinary nurse à Londres est l’une des expériences les plus enrichissantes de ma vie. Non seulement j’en apprends toujours plus sur mon métier, mais je découvre également le Pays de Rosbeefs. Je vous invite d’ailleurs à suivre les aventures et découvertes de mon Prince Charmant, notre Fidèle Félin et Liilly Grenouille sur le blog : Une Grenouille au Pays des Rosbeefs [     http://grenouilleaupaysdesrosbeefs.overblog.com/    ]

 

 

Nouvelle revue destinée à la salle d'attente : Mon véto et moi, par Royal Canin

Mon véto et moi Royal Canin 180

Dès le mois d'avril, Royal Canin a expédié à toutes les structures vétérinaires le premier numéro d'un magazine destiné à être mis à la disposition des clients en salle d’attente.

Ce magazine papier « Monvetoetmoi magazine » a pour but de valoriser l’acte du vétérinaire et de présenter l’étendue des services qu'il peut proposer et que le client ne soupçonne pas toujours : consultations de comportement, dépistage de certaines maladies génétiques, etc.

Le premier numéro est consacré à la stérilisation. Ce sujet suscite beaucoup de questions de la part des propriétaires et peut représenter une opportunité pour mettre en place un suivi individualisé du chien ou du chat à intervalles réguliers, et permettre ainsi d'avoir plus de chances de le maintenir à son poids de forme.

Mon véto et moi Royal Canin 1
Il propose aussi des actualités santé et une page de jeux. Il est consultable pour tous les clients sur www.monvetoetmoi.com

Le magazine est offert à toutes les cliniques vétérinaires, sous réserve de disponibilité. Il est disponible sur commande sur www.monespaceveto.com (rubrique commande d’échantillons) et sera présenté par les délégués, lors de leur visite habituelle.

Casino propose une assurance santé pour chiens et chats

26 août 2011 - France -

photo de laurenkates._oreilles

 

La souscription d'une assurance santé pour son animal est très peu développée en France, contrairement à ce qui se passe chez nos voisins Suédois et Britanniques.

L'enseigne Casino a décidé de tenter sa chance dans ce marché en proposant une assurance santé pour chiens et chats, "accident", disponible en caisse et dans le rayon "animaux" des magasins, ainsi qu'une assurance "maladie et accident" disponible uniquement sur le site Internet de l'enseigne.

Casino banque et services assurance chiens et chats.

 

Actualités d'ASVinfos 6/01/2011 : Bulle bleue, nouvelle assurance santé pour chiens et chats

Actualités d'ASVinfos 3/11/2010Une assurance santé qui rembourse les aliments diététiques

Dans les dossiers d'ASVinfos : Les assurances santé pour chiens et chats (réservé aux membres)

La journée sans vétérinaires : mercredi 6 novembre 2013

30 octobre 2013.

veterinaire en colere vignette

Lors de la «journée sans vétérinaires» programmée le 6 novembre, une manifestation est prévue à Paris : le défilé partira de la gare Montparnasse et ira jusqu’au Ministère de la santé.
Le rendez-vous est fixé à 10h, sur le parvis de la gare Montparnasse, pour un départ du cortège à 11H.

Aidoveto.com, assistance informatique pour les vétérinaires

Aidoveto

 

Une info à transmettre à vos employeurs : il existe maintenant une assistance informatique à distance spécialement dédiée aux cabinets et cliniques vétérinaires aidoveto.com.

Avantages :
  • Aidoveto.com s'occupe de vos soucis informatiques, plus de prise de tête avec les techniciens du service de maintenance dont vous ne comprenez pas les questions. 
  • C'est un vétérinaire qui a fait ses preuves dans le monde de l'informatique qui gère Aidoveto.com. Il connaît bien nos problèmes spécifiques et travaille en collaboration avec les éditeurs de logiciels de gestion des cliniques, mais aussi avec les fabricants d'appareils d'analyses médicales.
  • Le dépannage se fait à distance par télémaintenance, ou au pire par téléphone, ce qui permet un gain de temps considérable.
  • Le coût est réduit : à partir de 30 euros ht par mois.

Alors pour ne plus connaître les situations de crise informatique à la clinique, parlez-en à votre patron ;) !

Annuaire d'ASVinfos > Aidovéto.com

ESCCAP, association de parasitologues, publie des recommandations aux propriétaires d'animaux

Logo ESCCAP France

Esccap France est une association dont le but est d'adapter et de promouvoir les recommandations européennes relatives au diagnostic et au traitement des maladies parasitaires et fongiques des animaux de compagnie. Cette association propose des textes de recommandations à destination des propriétaires d'animaux de compagnie pour la prévention des maladies parasitaires.

 ESCCAP France, parasitologie des animaux de compagnie

ESCCAP France propose des textes d'information à destination des propriétaires d'animaux de compagnie sur les bonnes pratiques de traitement et de prévention des maladies parasitaires. Ces textes peuvent être repris sur les pages Facebook et les sites Internet des vétérinaires avec pour seule condition de faire figurer la mention : "Un communiqué ESCCAP France", avec un lien vers le site http://www.esccap.fr.

Le premier sujet traité est l'échinococcose, ver parasite présentant un danger important pour l'Homme.

Echinococcose, protégez votre chien et protégez votre famille

A lire sur le site esccap.fr, et à utiliser sur le site Internet ou sur la page facebook de votre clinique !

Portes ouvertes au centre de formation d'auxiliaires vétérinaires de Lens, au SIADEP

5 février 2013.

SIADEP LENS

Les portes ouvertes du centre de formation des auxiliaires vétérinaires de Lens, au sein du SIADEP (délégation d'APForm anciennement GIPSA) auront lieu le vendredi 8 février de 17 à 20 h et le samedi 9 février de 9 à 17h.

 

Venez rencontrer des formateurs et des collègues qui vous parleront de notre métier et vous présenteront le parcours de formation.

Le site du SIADEP : Journée portes ouverte du SIADEP de Lens.

Rue Marcel Sembat
BP 006 - 62301 LENS Cedex

Tél. : 03 21 79 42 42
Fax : 03 21 79 42 52

Compagnon de l'homme depuis des millénaires.

18 octobre 2010 - France 5 -

tv

 

"Attention, chiens gentils". Ce reportage de 50 mn présente plusieurs études menées sur la relation entre les chiens et les humains.

Quels comportements spécifiques ont-ils développés pour être efficaces dans leur relation avec l’homme ? Que sont-ils capables de faire ? Comment sont-ils devenus domesticables ?

Vous verrez (entre autres) une chienne Border collie  « surdouée » dans ses capacités de réponse aux demandes humaines et comment, en Sibérie, des équipes de chercheurs mènent depuis 1959 une expérience de domestication sur des renards.

La vidéo de France 5 (si votre navigateur ne l'affiche pas, essayez via Internet Explorer).

Le 8 janvier 2011. Le Monde.fr : Un chien est parvenu à apprendre 1022 noms d'objets.

equipe-soignante

Le travail à temps partiel dans les cliniques vétérinaires

Depuis le 30 juin 2014 un accord de branche prévoit que, dans les cliniques vétérinaires, un emploi à temps partiel ne peut être proposé en dessous de 16 h hebdomadaires. La loi de sécurisation de l'emploi a pour objectif d'assurer à chaque salarié un salaire décent et lutter contre la précarité. Cependant un certain nombre d'exceptions y ont été apportées.

(Extraits du texte ci-dessous, et liens vers le texte officiel.)

equipe-soignante

La loi ne concerne pas :

les salariés qui renoncent par écrit à un contrat d'une durée au moins égale à 16 heures hebdomadaires, sous forme d'une lettre motivée, à l'initiative du salarié et non de l'employeur.

les salariés de moins de 26 ans qui poursuivent leurs études

les salariés en contrat d'insertion

les salariés en contrat court d'une durée maximale d'une semaine

Les CDD et les contrats de travail temporaire (en cas de remplacement d'un salarié)
- si le contrat de remplacement du salarié absent comporte un nombre d'heures inférieur à 16.
- s'il s'agit d'un contrat provisoire conclu par avenant entre le salarié et son employeur.
- en cas de suspension du contrat de travail
- en cas de départ définitif avant la suppression du poste
- en cas d'attente d'un salarié recruté en CDI mais non encore disponible.
Dans ces cas, l'employeur a le droit de proposer un contrat de travail inférieur à la durée minimale de l'accord de branche, sur la base du temps de travai du salarié remplacé.

La loi précise que les horaires doivent être réguliers, ou organisées sur des journées ou des demi journées complètes,

ou laisser au salarié la possibilité d'être embauché par un ou plusieurs autres employeurs.

qu'il ne doit pas y avoir plus d'une coupure dans la journée de travail,

Les horaires de travail des salariés à temps partiel peuvent comporter une interruption supérieure à 2 heures, afin de tenir compte des exigences propres à l'activité exercée, sous réserve d'une contrepartie de 10 minutes par heure au-delà des 2 heures prévues par le code du travail, accordée au choix des parties, soit en temps de repos, soit en rémunération.

Article 18 : Durée et amplitude du travail

que des mentions particulières doivent figurer sur un contrat à temps partiel :

Un contrat à temps partiel doit comporter (en application de l’article L212-4-3 du Code du travail), en plus des informations obligatoires sur tout contrat de travail, les mentions suivantes :
la qualification du salarié ; 
le taux horaire et tout élément de rémunération ;
la durée hebdomadaire ou mensuelle de travail prévue ;
la répartition de la durée du travail entre les jours de la semaine ou les semaines du mois ;
les cas dans lesquels cette répartition peut être modifiée, ainsi que la nature de la modification ;
les limites concernant l’accomplissement d’heures complémentaires et leur rémunération.

Le Code du travail précise que le contrat de travail à temps partiel doit définir les cas dans lesquels une modification éventuelle de la répartition de la durée du travail entre les jours de la semaine peut intervenir, ainsi que la nature de cette modification.

Un contrat à temps partiel qui ne préciserait pas la répartition du travail entre les jours de la semaine ou entre les semaines du mois pourrait être requalifié en contrat à temps plein, l’absence de répartition du temps de travail ne permettant aucune organisation du temps libre du salarié qui, de ce fait, devrait se tenir en permanence à la disposition de son employeur.

Définition du temps partiel

est considéré comme salarié à temps partiel le salarié dont la durée du travail est inférieure à la durée légale du travail ou à la durée fixée conventionnellement.

Le salarié à temps partiel bénéficie, quel que soit l’horaire de travail effectué, des mêmes avantages que le personnel à temps complet.
Le salarié à temps partiel bénéficie en outre des mêmes droits que les salariés à temps complet pour la détermination de ses droits à l’ancienneté (les périodes non travaillées étant prises en compte en totalité) et dispose d’une égalité d’accès aux possibilités de promotion, de carrière et de formation.

Heures complémentaires

Les heures complémentaires sont les heures que l’employeur demande aux travailleurs à temps partiel d’effectuer au-delà de la durée de travail prévue dans leur contrat. Le nombre d’heures complémentaires mensuelles ne peut dépasser un tiers de la durée convenue au contrat.
La durée totale des heures effectuées ne peut atteindre la durée légale du travail.
Les heures complémentaires sont les heures que l’employeur demande aux travailleurs d’effectuer au-delà de la durée de travail prévue dans leur contrat.
Le refus par le salarié d’effectuer des heures complémentaires proposées par l’employeur au-delà des limites fixées par le contrat de travail ne constitue ni une faute ni un motif de licenciement.
Les heures complémentaires bénéficient d’une majoration de 10 % dès la première heure. Au-delà de 1/10 de la durée initialement fixée au contrat, elles sont majorées non plus de 10 %, mais de 25 %. Elles sont calculées à la semaine. (Cf l'article Heures complémentaires dans la rubrique "Legislation sociale" d'ASVinfos.)

Durée minimale de travail des salariés à temps partiel

La durée de travail hebdomadaire d’un salarié à temps partiel est au minimum de 16 heures pour chaque contrat de travail pour les personnels des échelons 2 à 5.
Pour les personnels relevant de l’échelon 1, la durée de travail est fixée au minimum à 8 heures par mois pour chaque contrat de travail.
Pour tenir compte de la diversité des structures et de leurs modalités d’organisation, la répartition de la durée hebdomadaire de travail des personnels des cabinets et cliniques vétérinaires à temps partiel se fait en demi-journées ou journées pour les personnels des échelons 2 à 5.

Garanties quant à la mise en œuvre d’horaires réguliers pour les salariés à temps partiel

Lorsque le temps de travail effectif atteint 6 heures consécutives, les salariés bénéficient d’une pause d’une durée minimale de 20 minutes.
Le salarié à temps partiel devra être informé du planning des heures qu’il effectuera à temps partiel avec un délai de prévenance de 15 jours au minimum.
En cas de circonstances exceptionnelles justifiant du non-respect de ce délai de 15 jours, dont il appartiendra à la partie concernée de justifier, la majoration des heures complémentaires s’élève à 25 % dès la première heure.

Modification de la durée du temps de travail

Tout salarié travaillant à temps complet peut demander à bénéficier d’un contrat à temps partiel et inversement.
La demande devra être effectuée auprès de l’employeur par lettre recommandée avec avis de réception. Le salarié devra préciser le nombre d’heures de travail souhaité et leur répartition dans la semaine. L’employeur pourra refuser le changement. Le refus devra être notifié au salarié par lettre recommandée avec avis de réception ou remise en main propre contre décharge. La demande du salarié doit être adressée 4 mois au moins avant la date souhaitée pour la mise en place d’un nouvel horaire. L’employeur est tenu de répondre dans un délai de 2 mois à compter de la réception de la demande.
Tout salarié travaillant à temps partiel bénéficie du droit de priorité en cas de vacance d’un emploi à temps complet ou à temps partiel d’une durée supérieure à la sienne.
Avant tout recrutement extérieur, l’employeur doit obligatoirement proposer l’emploi vacant au salarié concerné. Tout employeur peut demander à un salarié travaillant à temps complet de travailler à temps partiel ou inversement. Le refus du salarié ne constitue pas une faute. L’absence de réponse du salarié sous 30 jours, à compter de la réception de la demande qui lui est faite, vaut refus. Toutefois, l’employeur peut, sous réserve que les conditions légales soient réunies, engager une procédure de licenciement pour motif économique.
La modification de la durée du travail doit faire l’objet d’un avenant écrit au contrat de travail.

Cumul d’emplois

Un salarié peut légalement exercer plusieurs activités professionnelles, au service d’employeurs différents, de manière occasionnelle ou régulière, à condition toutefois que la durée totale de ses travaux rémunérés ne dépasse pas la durée maximale du travail autorisée, qu’il s’agisse des durées maximales hebdomadaires ou quotidiennes de travail.
Le salarié doit informer l’employeur de ses autres activités et lui communiquer le détail des heures et des jours travaillés.
Toute modification de ces informations doit être portée à la connaissance de l’employeur, qu’il s’engage à prendre en compte dans l’établissement des plannings.
Dans le cas où un salarié bénéficie de plusieurs contrats de travail à temps partiel pour divers employeurs, les parties signataires du présent accord conviennent, pour éviter tout conflit éventuel en cas de demande de réalisation d’heures complémentaires, que le salarié est en droit de refuser d’accomplir des heures complémentaires dès lors qu’elles ne sont pas compatibles avec une période d’activité fixée chez un autre employeur. Ce refus ne constitue ni une faute ni un motif de licenciement.
Si l’employeur est informé que le salarié ne respecte pas, par son cumul d’emplois les règles relatives aux durées de travail maximales, il doit inviter, par écrit, le salarié à réduire ses activités afin de respecter les durées de travail autorisées, et cela sous un délai bref. Le salarié devra lui signifier par écrit qu’il a pris en compte cette demande et confirmera sa réduction de temps de travail au moyen d’une déclaration sur l’honneur écrit.

Légifrance.fr : Accord du 30 juin 2014 relatif au travail à temps partiel. (Le texte sur le site Legifrance)
Legifrance.fr : Accord du 30 juin 2014 relatif au temps partiel. (Le texte en PDF, à joindre à la convention collective imprimée dont vous disposez.)
Dans l'article ASVinfos "Convention collective", la convention collective en PDF mise à jour en mars 2014. (Accessible aux inscrits)

Un zoo anglais bannit les vêtements imprimés "léopard" et "zèbre".

30 septembre 2013

leopard

Le zoo anglais du parc d'attraction Chessington World of Adventures vient d'ouvrir une nouvelle attraction "Zufari, se déplacer au coeur de l'Afrique" où les visiteurs sont transportés dans un véhicule sans vitres entre girafes, rhinocéros et zèbres. Pour des raisons de sécurité, les imprimés rappelant un pelage sont bannis.

Les responsables du zoo expliquent que les animaux sont trop amicaux face à ce type de vêtements. Ils en seraient perturbés. On peut comprendre que leur curiosité pourrait être gênante...

(Technique de buzz ou vrai constat ?)

L'emprunt des tenues de rechange est prévue, le temps de la visite...

 

25 septembre France 24 : Un zoo anglais bannit les habits aux imprimés léopard et zèbre

www.chessington.com/zufari/

Formation téléphone Vetnurses

En Grande Bretagne, cet été, le laboratoire Virbac a mis en place un partenariat pour le perfectionnement de la prise en charge téléphonique des clients, destiné au standardistes et aux vetnurses, et proposait quatre dates de formation.

Le tarif demandé pour la journée (comprenant le repas et les rafraîchissements) est de 182 € hors taxes pour les vetnurses dont les cliniques ont un contrat "vaccins"avec Virbac et 273 € HT pour les autres.

Adresse du site des ASV anglaises : vetnurse.co.uk (en anglais)

Rappel d'aliment pour chien : sacs de 20 kg dans les départements 38, 11, 66 et 16.

14 septembre 2013

Un rappel de croquettes pour chiens est actuellement en cours dans dans l'Isère, les Pyrénées Orientales, l'Aude et la Charente. L'aliment est suspecté d'être à l'origine de mortalité brutale. Il contiendrait de la théobromine.

Cela concerne des sacs de 20 kg, vendus localement sous la marque de chaque distributeur.

Un retrait et un rappel par voie de presse de croquettes pour chiens est mis en oeuvre par les 5 distributeurs d'aliments suivants :

· ANIMAL SERVICE (département 38)

· SARL AU TRUC (département 38)

· PCEB (département 11)

· Jean-François MARTIN (département 66)

· HD Distribution (département 16)

L’aliment est fabriqué en Espagne et livré par le fournisseur Pet Care Nutrition. Il est suspecté d'être lié à une quarantaine de mortalités brutales de chiens au cours de cet été, sans signe clinique préalable ou après une diarrhée.
Les premières analyses effectuées ont mis en évidence la présence de caféine et de théobromine, substances témoignant de la présence de cacao dans l'aliment, et, selon la concentration, pouvant expliquer les symptômes et mortalités observées.
Les autorités espagnoles ont confirmé que le fabricant d'aliments incorpore des gousses de cacao, dans des proportions de 10 à 30% de l'aliment.
De nouvelles analyses sont en cours en France pour quantifier la teneur en théobromine dans ces aliments, et ainsi confirmer leur dangerosité.


13/09/2013 Le Monde.fr  Alerte sur certains lots de croquettes pour chiens

Croix-rouge de Maisons-Alfort : consultations gratuites vétérinaires le premier jeudi de chaque mois.

SAPAH : Soigner l’Animal Pour Aider l’Homme

Des consultations vétérinaires gratuites sont proposées aux personnes les plus démunies chaque premier jeudi du mois dans les locaux de la Croix rouge de Maisons-Alfort.

Elles sont asssurées par des étudiants de l'école vétérinaire encadrés par un vétérinaire.

Croix-rouge SAPAH-

SAPAH
Chambre 103
6 rue Pierre Curie
94700 Maisons-Alfort

Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Site : Délégation locale de la Croix-rouge française de Maisons-Alfort