Imprimer

Aide soignant vétérinaire, assistant vétérinaire, aide vétérinaire

L'appellation de notre métier, inscrite dans notre convention collective française, est auxiliaire vétérinaire ou auxiliaire spécialisée vétérinaire (ASV).

Quand on demande à une classe de primaire combien d'enfants veulent devenir vétérinaire, au moins le tiers des élèves (si ce n'est pas la moitié) lèvent la main...

Après, face à la difficulté et à la longueur des études nécessaires, ce rêve évolue. Et certains pensent alors au métier d'auxiliaire.

C'est un métier de soins mais surtout d'accueil de la clientèle et d'entretien des locaux et du matériel. Tout comme une personne qui aime les enfants ne choisit pas forcément de les soigner ou de faire le ménage en service de pédiatrie, il faut se confronter à la réalité dans la "vraie vie". Si vous envisagez cette orientation, la première chose à faire est un stage de découverte dans une structure vétérinaire (cabinet, clinique ou hôpital).

La recherche d'un simple accueil pour un stage vous confrontera déjà au monde professionnel et vous apportera un certain nombre d'informations : comment vous présenter (c'est indispensable quotidiennement avec les clients), comment expliquer ce choix d'orientation (parler et savoir argumenter dans une situation un peu stressante), comment vous mettre en valeur (courtoisie, sens de l'effort et dynamisme sont indispensables -entre autres qualités-).

Vous devrez aussi apprendre à accepter des refus, et vous comprendrez que les cliniques vétérinaires ne sont pas en train de vous attendre, et sont plutôt saturées de demandes, ce qui explique un certain agacement parfois perceptible, face à votre souhait. Ces refus vous amèneront à vous remettre en question afin de savoir comment vous pourrez mieux faire la prochaine fois, comment donner l'envie de vous accepter en stage, vous,  plutôt qu'un autre candidat. C'est une bonne préparation pour les entretiens d'embauche.

Les appellations du métier d'auxiliaire vétérinaire