ESCCAP - Les aoûtats : recommandations pour les propriétaires d'animaux de compagnie

Aoûtats fixés sur la peau d'un chien

Esccap France est une association dont le but est d'adapter et de promouvoir les recommandations européennes relatives au diagnostic et au traitement des maladies parasitaires et fongiques des animaux de compagnie. Ce mois-ci, les recommandations concernent les aoûtats. Elles s'adressent aux propriétaires de chiens et de chats et peuvent être reprises sur la page facebook ou le site Internet de la clinique !

Le temps des aoûtats

La fin de l'été et l'automne, réunissant chaleur et humidité, sont des périodes idéales au développement de petits parasites, les aoûtats. Ces acariens vivent en milieu naturel et leurs larves se perchent sur les végétaux dans l'attente du passage d'un animal à sang chaud. Elles se fixent alors sur la peau de leur victime : un chat, un chien, un humain, un cheval, un oiseau…

Chez nos animaux de compagnie, les aoûtats se fixent préférentiellement entre les doigts, les plis des pattes, la tête (particulièrement les oreilles), le ventre. On peut parfois les apercevoir entre les poils car ils se regroupent en grappes de points jaunes ou orangés. Mais ce n'est pas toujours le cas et ils peuvent être peu nombreux ou recouverts de croûtes. Parfois, ils ont même totalement disparu, à cause du léchage ou parce qu'ils se sont détachés naturellement. Mais même alors, il peut persister des problèmes de peau.

Des démangeaisons plus ou moins violentes sont le signe principal de la présence d'aoûtats. Elles sont provoquées par la destruction des tissus, associée parfois à des réactions allergiques et des infections secondaires.

Votre chien ou votre chat se mordille, se lèche les pattes, se gratte les oreilles, que faire ?

  • Montrez votre compagnon à un vétérinaire : celui-ci pourra vérifier s'il s'agit d'aoûtats ou d'une autre maladie, vous donner un traitement pour éliminer rapidement les parasites et agir sur les complications allergique ou infectieuses.
  • Ce sera l'occasion de mettre en place une prévention. En effet, le problème avec les aoûtats, c'est qu'ils sont présents dans l'environnement. Les recontaminations sont donc fréquentes et rapides en l'absence de traitement préventif. Mais attention, les antiparasitaires n'ont pas tous une bonne efficacité sur ces parasites : votre vétérinaire vous indiquera non seulement quel produit il faut utiliser, mais également sous quelle forme et à quel rythme.

Un communiqué ESCCAP France