Quand une chatte déjà stérilisée est amenée à la clinique..

25 août 2011 - Lorient -

alpha_the_cat_kelpv

 

Un fait divers qui permet un titre accrocheur au journaliste "Un "sérial-castreur" sévirait-il en ville ?" : "C'est la troisième fois en quatre ans que la chatte "Sushi" rentre avec l'abdomen tondu.." À signaler : la chatte en question n'est pas identifiée par tatouage ou puce. Ceci peut expliquer cela.

Les chats vagabondent, à tel point qu'ils ont souvent deux maisons, dont la seconde est parfois juste de l'autre côté du quartier (donc comme le chat n'est pas perdu puisque ses propriétaires le voient tous les soirs (ou tous les matins) même si la personne chez qui il passe le reste de la journée cherche à qui il est, personne ne réagira !

Et en toute bonne foi, après des recherches infructueuses le chat (faussement perdu) mais recueilli, sera amené chez le vétérinaire pour les conseils et soins de base...

Donc, si un chat élit domicile chez vous, mettez-lui un collier avec une inscription disant "Si ce chat vous appartient merci d'appeler le xx.xx.x..." ce qui peut éviter des déconvenues si vous faites vacciner, stériliser et tatouer un chat dont les "vrais" propriétaires vont se précipiter chez un vétérinaire dès qu'ils se rendront compte que le chat a été tatoué...

Le Télégramme du 25 août 2011 Un "sérial-castreur" sévirait-il en ville ?