Suspicion d'un cas de rage en Vendée. Confirmation de la rage par l'institut Pasteur.

10 août 2011 - Vendée -

75px-louis_pasteur_tierversuchen_m_renourad_-_illustration_-_1884

 

Un chiot de 3 mois est mort en Vendée dans la nuit du 7 août, dans la clinique vétérinaire où il avait été hospitalisé la veille. Il a été importé illégalement du Maroc le 1er août dernier. Un changement de comportement avait alerté ses propriétaires au point de les amener à consulter. En attendant les résultats de l'Institut Pasteur, 24 personnes ont été mises en relation avec le centre de traitement antirabique du CHU de Nantes. --- Suite : La rage a été confirmée jeudi.

L'Anses (l'Agence Nationale de Sécurité Sanitaire) /anciennement AFSSA, rappelait déjà en 2008 que "L'introduction régulière et illégale de chiens en incubation de rage dans notre pays n'est pas un phénomène nouveau mais progresse, en dépit de nouvelles mesures communautaires pour le contrôle des animaux aux frontières (arrêté du 20 mai 2005 et réglement européen 998/2003). Le Maroc reste la destination pour laquelle le nombre de cas de rage d'importation est le plus élevé.

 

Les signes cliniques de la maladie peuvent varier considérablement et sont parfois très frustes. 
La rage est transmissible pendant toute la période d'excrétion du virus chez l'animal. 
Sans traitement rapide et approprié chez l'Homme, une infection par le virus de la rage entraîne inéluctablement la mort après, parfois, une longue période d'incubation."

Pour plus d'informations voir sur le site de l' Anses l'alerte sur la rage (rappel de 2008 mais toujours d'actualité).