Attention, le contenu de ce site n'est totalement visible que pour les utilisateurs identifiés.

Pénurie de médicaments vétérinaires injectables au Canada.

Canada - 7 mars 2012

Un incendie dans l'usine Sandoz le week-end dernier a aggravé la situation qui cause des soucis depuis trois semaines aux gestionnaires de stock de médicaments humains, mais aussi vétérinaires.

La production est arrêtée pour nettoyer les zones sinistrées et évaluer les dégâts, et la priorité d’approvisionnement est donnée aux hôpitaux humains.

Sandoz a le quasi monopole des médicaments injectables au Canada. La rupture concerne plus particulièrement les médicaments permettant de gérer la douleur (morphiniques). Depuis le 16 février dernier Sandoz a des difficultés de production dans son usine de Boucherville (le laboratoire procède à des modifications de sa production suite à un avertissement émis par la Food and Drug administration).

Sandoz a indiqué consacrer ses efforts à la production de médicaments injectables humains essentiels mais certains produits sont déjà en rupture de stock et d’autres étaient fabriqués, ces trois dernières semaines, à 50 ou 75 % de leur production habituelle.

Au Canada, l’importation de médicaments est soumise à leur inscription sur la liste des produits homologués par Santé Canada. Pour faire partie de cette liste, une société doit déposer une demande. Des procédures d’homologations sont en cours, pour que l’agrément des produits de remplacement soit accéléré, car c’est une procédure qui prend habituellement de trois à quatre mois. Le fait que certains médicaments concernés soient classés dans les médicaments stupéfiants complique les importations.

07/03/2012 La presse.ca  Les vétérinaires se font couper les vivres