Actualités pour les ASV

Je suis ASV et à mon compte, auto-entrepreneur libéral

Sarah ASV auto entrepreneur

Les auxiliaires vétérinaires doivent travailler sous la supervision d'un vétérinaire car elles ne peuvent exercer de façon autonome. En effet le Code rural précise que "l'exercice illégal de la médecine ou de la chirurgie des animaux est puni de deux ans d'emprisonnement et d'une amende de 30 000 €".

L'Ordre National des Vétérinaires rappelle que "les auxiliaires vétérinaires et les auxiliaires spécialisés vétérinaires ne peuvent exercer leurs activités que «sous le contrôle et la responsabilité d’un vétérinaire praticien», tel que cela est mentionné dans la convention collective nationale des cabinets et cliniques vétérinaires du 5 juillet 1995 *, et que les auxiliaires vétérinaires et les auxiliaires spécialisés vétérinaires ne peuvent exercer leur activité qu’au sein d’un cabinet vétérinaire, d’une clinique vétérinaire ou d’un centre hospitalier vétérinaire."

Malgré ces limites, une alternative au statut de salarié existe depuis 2013, année de création d'"ASV service +" par une collègue de région parisienne, qui a mis en avant le concept d'auxiliaire vétérinaire prestataire et a ouvert la voie à des initiatives similaires. Les vétérinaires commencent à employer des auxiliaires "prestataires de service" qui ont un statut d'auto-entrepreneur ou d'entrepreneur individuel.

ASVinfos a demandé à l'une d'entre elle de répondre à quelques questions.

Bonjour Sarah, tu es ASV, mais tu as un statut peu courant dans notre métier, tu n'es pas salariée, tu es à ton compte : tu es ASV "prestataire de service" et tu travailles pour tes clients qui sont des structures vétérinaires, c'est bien ça ?

Bonjour, effectivement je suis en statut libéral depuis 1 an maintenant !

Après avoir été salariée pendant 5 ans dans différentes structures comme des CHV ou des cliniques de référés, j’ai fait le choix de quitter “mon graal” (CDI 35h) pour me mettre à mon compte. Pour vivre heureux, soyons fous !

Je suis ce qu’on appelle une ASV de "back-side" (ou "back-office", ou "à l'arrière"). De celles qui fuient quand elles voient le mot « accueil »… (« un…Milbéquoi ? »)

Plus sérieusement, j’aime les soins, et les urgences.

C’est donc tout naturellement, que j’ai choisi le statut d’AEL (Auto-Entrepreneur Libéral) pour pouvoir pratiquer au mieux cette passion.

Comme vous le savez, rares sont les structures qui,en dehors des heures d'ouverture des cliniques,emploient vétérinaire et ASV pour assurer la prise en charge des urgences.

Et, quand c’est le cas, cela coûte cher en main d’œuvre et le recrutement de personnel travaillant la nuit, les week-ends et les jours fériés n'est pas simple : les postes sont donc quasi inexistants en dehors des cliniques des ENV ou des CHV>.

Je travaille donc essentiellement dans un service privé d’urgences, les soirs, nuits, week ends et jours fériés (structure qui possède son propre service de soins intensifs).

J’alterne, au sein du service, entre le poste d’ASV et celui de régulateur téléphonique.

Mais comment as-tu eu cette idée ?

Je travaillais en clinique de référés avec une amie vétérinaire, qui elle même travaillait au sein du service d’urgences. C’est elle qui m’a suggéré de postuler pour devenir régulateur téléphonique aux urgences.

J’ai, dans un premier temps, cumulé les 2 emplois, pendant environ 3 mois, en enchaînant les journées en salariat, et les nuits et weekends en indépendant.

Au début, ça ne devait être qu’un complément de salaire… Puis, pour des raisons personnelles, j’ai décidé de quitter mon CDI pour me consacrer aux urgences.

Est-ce légal ?

Oui ! Sinon je ne le ferais pas ! Mais il est vrai que le pas vers l’illégalité peut vite être fait, et c’est pour cela qu’il faut être extrêmement vigilant.

Il est impératif d’être conscient des limites imposées par la loi. Car les conséquences sont de l’ordre du pénal ! (Je vous laisse consulter les fiches de poste, ainsi que le Code rural, ou la définition du poste d’ASV sur le site de l’Ordre national des Vétérinaires.)

Maintenant que je suis "Le Boss", les responsabilités de boss m'incombent.

Il faut être encore plus rigoureux sur les soins que j'effectue, car je pourrais être soupçonnée d'exercice illégal de la médecine vétérinaire. Il me faut veiller à rester dans le cadre de mes fonctions, afin qu'il n'y ait pas de problèmes. 

Coupe de griffes : OK

Pose de KT : PAS OK

Brancher une tubulure : PAS OK

Toilettage (vigile) : OK

Refaire un pansement : PAS OK

Je ne vais pas dresser la liste, car ce témoignage atteindrait vite les 3 tomes, mais c’est pour donner des exemples.

Quels sont les points qui te paraissent important dans ce statut d'auto-entrepreneur ?

S'assurer en responsabilité civile professionnelle

Si vous envisagez de vous inspirer de mon expérience, je vous conseille donc de bien vous protéger, et de souscrire une RCP (assurance Responsabilité Civile Professionnelle) qui vous aidera en cas de litige. Ce n’est pas obligatoire, mais me parait indispensable ! De plus, certains clients vous imposeront d’en avoir une.

Prévoir une couverture des soins en cas de maladie ou d'accident

Il n’y a pas que la RCP qui est conseillée, il faut aussi penser à votre couverture en cas de maladie ou d'accident. Tous les mois, en payant vos charges, vous cotiserez à ce qui est l’équivalent de la CPAM pour les salariés, c’est le RSI (Régime social des Indépendants). Les taux de remboursement du RSI sont identiques à ceux du régime général des salariés. Souscrire à une assurance complémentaire santé (appelée souvent une "mutuelle") assurera le remboursement du reste à charge après remboursement du RSI.  Il est aussi conseillé de souscrire une assurance couvrant une éventuelle invalidité (la perte de l'usage d'une main par exemple).

Penser à des solutions en cas de "perte de revenu"

Il faut aussi prendre en compte qu'en cas de maladie, arrêt de travail, grossesse, ou incapacité de travail, il n'y a plus de revenus pour une personne qui travaille en indépendant. Il faut y penser car vous pouvez souscrire à une assurance "perte de revenus", qui vous assurera, en fonction du niveau de contrat choisi, un minimum de revenu, pour une durée et un montant eux aussi déterminés selon le contrat.

Par exemple, si votre niveau de vie moyen implique que vous dépensiez 1200 € par mois (loyer, assurances, courses, essence….), assurez-vous au moins pour ce montant. Il peut, évidemment être plus élevé, la prime étant proportionnelle au montant des indemnités journalières que vous voulez recevoir.

Obtenir des contrats quand on est à son compte peut être très fluctuant, et si vous ne voulez pas avoir d’ulcère à cause du manque ou de la perte de revenus, ce type d'assurance peut vous assurer une certaine sérénité. Attention, il faut bien lire les petites lignes, car des délais de carence sont souvents appliqués avant de pouvoir toucher ces indemnités.

Bien que je me considère comme jeune, et prête à déplacer des montagnes, les contrats concernant la retraite, l’assurance décès, l'invalidité totale ou partielle font partie des questions que je dois étudier aujourd’hui !

C’est à chacun de choisir son degré de couverture en fonction de ses besoins, ainsi que le montant que vous souhaitez allouer à ces assurances. 

Rappelez-vous : si vous ne travaillez pas (et que vous n’avez souscrit aucune assurance), vous n’aurez pas de revenu ! Bien étudier sa protection santé, revenu, invalidité (totale ou partielle), retraite et décès est donc primordial ! Il ne faut donc surtout pas se jeter dans l’aventure avec précipitation.

Est-ce difficile de gérer son entreprise ?

Début 2016, j’ai donc créé mon statut d’AEL (Auto-Entrepreneur Libéral). Je suis devenue une entreprise !

Pour cela, rien de compliqué. Il suffit de se rendre sur le site « l’auto-entrepreneur.fr » de remplir un formulaire (10 min montre en main), et le tour est joué. (À noter : c'est totalement gratuit, ne pas se laisser abuser par des offres payantes.)

3 jours plus tard, on reçoit son N° de SIRET, et l’aventure commence !

Auto-entrepreneur ? C’est quoi au juste ?

Bien que ce mot soit long et pénible à écrire (pour la suite on emploiera AE), il y a en fait beaucoup d’avantages derrière ce statut.

Tout d’abord, c’est rapide à créer.

Ensuite, je pense que c’est fiscalement avantageux, car le montant des charges est relativement bas (24.8%).

En tant qu’AE, je ne touche pas de salaire, mais je gagne un chiffre d’affaires (CA) qui correspond à une prestation de service, que je facture à mes clients ! Hé oui ! Le vétérinaire pour qui vous allez travailler ne sera plus votre patron, mais votre client ! Vous travaillerez cependant sous son contrôle et sa responsabilité.

Vous lui présenterez votre facture de prestation de services en fin de période : la somme reçue constitue un chiffre d'affaire brut (vous aurez à en retirer les charges et frais avant de savoir quel est votre bénéfice net).

Ce même chiffre d’affaires doit être déclaré mensuellement ou trimestriellement (selon l’option choisie lors de la création du statut). Tout est centralisé sur le site «lautoentrepreneur.fr». C’est là qu’on créé son statut, qu’on déclare son chiffre d'affaire (mensuel ou trimestriel) et c’est via ce site qu’on paye ses cotisations (charges).

Le montant de vos charges est directement prélevé sur votre compte en banque tous les mois (ou par trimestre). Par exemple, pour un chiffre d’affaire de 2000€ : 2000 – 24.8% (forfait des charges du statut AE) = 496€ (charges à payer) Il vous restera donc 2000 - 496 = 1504€ dans votre poche (il faudra ensuite soustraire vos frais d'assurance et vos frais professionnels pour savoir quel est votre bénéfice net !).

Un plafond de chiffre d'affaire à ne pas dépasser 

Mais attention ! L’AE ne doit pas dépasser un chiffre d'affaire de 32 900 € par an (vous suivez avec toutes ces abréviations ?!) et croyez-moi, on y arrive vite… Pour éviter de changer de statut parce que j'aurais trop gagné (oui, c’est possible), j'ai choisi de ne pas travailler pendant certaines périodes, pour lisser mon CA à l’année et ne pas dépasser ce plafond !

Comme nous ne sommes pas assujettis à la TVA, nous ne pouvons rien déduire (frais kilométriques, l’ordinateur portable acheté pour le boulot, les Crocs, les tenues…) RIEN ! Ce que l’on ne nous dit pas, c’est que, certes le statut est facile et rapide à créer, mais qu'ensuite on n'est pas forcément aidé et conseillé, et qu'il ne faut pas avoir peur de se battre avec le RSI, l’URSSAF, les impôts…

Et comme on est son propre patron, et bien il faut tout gérer soi-même !

La comptabilité est assez simple, puisqu’en dehors des charges automatiquement prélevées selon le prorata de votre CA, il n’y a rien à faire. Ce qu’il vous reste constitue votre salaire. Vous pouvez toutefois vous faire aider par un comptable (auquel il faudra verser des honoraires), ou par une Association de Gestion (à laquelle il faudra adhérer) si vous ne comprenez rien à tout cela.

En fin d’année, vous ne payez pas non plus d’impôts sur le revenu (si vous avez opté pour le prélèvement de l’impôt libératoire lors de votre inscription en tant qu’AE), puisque vos impôts sont prélevés en même temps que vos charges (mensuellement ou trimestriellement) selon votre CA.

Le prélèvement libératoire de l’impôt, c’est le prélèvement à la source (qui sera bientôt appliqué pour les salariés).

Comment facturer ?

Dorénavant, vous n’attendrez plus avec impatience votre fiche de paie, car c’est vous qui réaliserez vos propres factures.

Pour cela, il vous faudra évaluer le taux horaire minimum à facturer pour rentrer dans vos frais. Basez-vous sur le salaire de la convention collective, n'oubliez pas d'intégrer votre ancienneté.

Ajoutez à ça vos frais incompressibles mensuels (assurances santé/prévoyance citées ci-dessus, frais de déplacements…) car, rappelez-vous, vous ne pourrez rien déduire avec ce statut d'auto-entrepreneur. Prenez en compte le fait que vous n'aurez pas de congés payés (qui correspondent à 10% du salaire brut d'un salarié).

Éventuellement, pourquoi pas ne pas ajouter un “plus” pour que ce taux horaire soit plus intéressant que si vous étiez en salariat ! Mais attention, il ne faut pas être trop gourmand, car si votre taux horaire est trop élevé, les clients ne voudront pas travailler avec vous...

Tout cela aboutit à un montant brut que vous facturez à l’heure. (Montant duquel il faudra évidemment déduire les 24.8% de charges pour savoir ce qu’il vous restera au final). Pour vous donner un ordre d’idée, demander entre 20 € et 24 €/h HT est correct, cela devrait vous permettre à la fois de rentrer dans vos frais, de trouver des missions assez facilement, et d’avoir un revenu plus intéressant qu’en salariat.

Votre facture devra comporter des mentions légales obligatoires. Pour cela, rendez-vous sur le site du gouvernement, tout y est détaillé : www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F31808

Est-ce difficile de trouver des clients ?

Je suis assez mal placée pour répondre à cette question, car j’ai plutôt beaucoup (vraiment beaucoup) de chance dans ma carrière depuis le début. Je n’ai quasiment jamais été en recherche d’emploi (hormis pour mon premier poste). Mais une fois le “pied dedans”, j’ai toujours été recrutée par des structures toujours plus grosses à chaque fois, sans même avoir sollicité l'entreprise qui venait me chercher. Et lorsque j’ai postulé au Service d’urgence, ma vie ne dépendait pas de ce travail, étant donné que j’étais en poste en CDI ailleurs.

Cette chance me suit en tant qu’auto-entrepreneur !

Comme je l’ai dit, je suis "ASV collaboratrice libérale" pour un service d’urgences privé. Cette activité étant sufisamment lucrative pour moi, je n’ai en réalité pas besoin deproposer mes services ailleurs. Je le fais seulement très ponctuellement, et j’ai le luxe de ne le faire que si j’ai envie de travailler ailleurs !

Ce statut offre une grande liberté d’horaires (pour moi une journée normale de travail dure au minimum 13h, et mes vacations vont jusqu’à 48h en garde les week-ends). Je donne mes disponibilités horaires à mon client en début de mois, c’est moi qui gère mon planning.

Je travaille la nuit, les week-ends et les jours fériés (en fait on ouvre quand les cliniques vétérinaires ferment et on ferme quand vous ré-ouvrez) du coup j’ai toutes mes journées de libres ! J'organise mon temps comme je l’entends !

J’assure en parallèle une activité secondaire de garde d’animaux à domicile.

J'ai donc des clients qui sont des particuliers et je vais chez eux m'occuper de leurs animaux, en assurant si nécessaire des soins de base (nettoyages d’oreilles/yeux, coupes de griffes…). Pour proposer ce service j’ai créé un site et réalisé des flyers et des cartes de visite pour en assurer la promotion. (Je les diffuse dans les cliniques vétérinaires, et je compte aussi sur les réseaux sociaux et le bouche à oreilles).

Je fais des remplacements en clinique

Etre AE me permet de faire des remplacements au pied levé dans des cliniques (congés maladie...) sans paperasse ni contraintes pour l'employeur, car c’est moi qui gère tout ça (mes charges, les contrats de mission...)

Il n’y a qu’à fixer les modalités de la mission (on signe une convention de collaboration) et en fin de période je lui envoie ma facture, qu’il me règle (et moi je paye mes charges et impôts directement sur ce chiffre d’affaire réalisé).

ULTRA SIMPLE ! Plus de soucis de durée légale minimum ou maximum de travail quotidien, de durée de contrats....

Pour le moment, pas de souci pour moi, je suis tout le temps en “contrat”

Mais attention, je pense que c’est une chance, et que c'est exceptionnel... Le service d'urgence reconduit notre collaboration tous les mois.

L’auto-entreprenariat est mon activité unique et principale, et je vis deux fois mieux (salaire et temps libre) que lorsque j’étais titulaire de mon poste en CDI en clinique !

C’est aussi très avantageux pour le vétérinaire employeur ! Il ne subit pas les contraintes de gestion d'un salarié, n'a pas à faire établir contrat , avenants et bulletins de salaire, n’est pas limité dans les heures de travail, peut embaucher autant de fois qu’il veut la même personne sans se soucier de la durée (courte ou longue).... Entre autres choses !

En conclusion ?

Moralité, ce statut offre une grande liberté, mais il faut être rigoureux, et surtout motivé et courageux, pour que ça soit rentable. Je travaille environ 50 à 60h par semaine, en ne vivant que de ça, car je ne suis plus salariée). En journée, mon temps est libre, pour mes loisirs ou me rendre aux visites à domicile, ou sur les dépannages en cliniques.

Je pense que c’est un bon statut pour arrondir les fins de mois quand on est salarié. Ça permet de travailler légalement au-delà de 35h par semaine.

Dans auto-entrepreneur, il y a “entrepreneur”. Je pense que c’est le mot clé du statut. Ne vous lancez pas si vous n’aimez pas le risque, l’incertitude, et le changement. Les baisses soudaines de chiffre d’affaire riqueraient de vous donner des sueurs froides !

Il faut aussi savoir mettre de côté “les gros mois”, en prévention de ces baisses pour les mois les plus creux, pour être en capacité financière de subvenir à ses besoins lorsqu’on touche beaucoup moins.

Ce statut, pour les ASV, n’en est qu’à ses balbutiements mais je pense qu'il pourrait se développer. J’espère qu’il sera accompagné, un jour, de plus de responsabilités. Je fais le voeux que le métier évolue, et tende vers la reconnaissance de spécialisations qui permettraient de travailler de la même manière qu’une infirmière libérale exerce son métier. Mais ça, c’est un autre sujet !

Informations complémentaires d'ASVinfos

Pour avoir avoir de l'aide avant de vous lancer (quelle que soit l'activité envisagée hors salariat), pensez à vous inscrire aux formations à la création d'entreprise que proposent les chambres de commerce et d'industrie, et à prendre contact avec des associations comme "Entreprendre au féminin", "Action Elles", "Femmes entrepreneurs", etc.

Service existant : Adopte une ASV : https://www.facebook.com/adopteuneasv

N'existe plus : ASV Service +

Article ASVinfos : "Exercice professionnel des ASV : rappel de l'Ordre des Vétérinaires"
Article de la Dépêche vétérinaire :  Exercer le métier d'ASV en tant qu'indépendant : quels risques ?
 
* Convention collective nationale des cabinets et cliniques vétérinaires

 

Stage de secourisme canin

24 juillet 2012

chien soins open Office

Oise : un stage de secourisme canin sera proposé par la brigade cynophile de protection civile en automne.
L'objectif de la formation est d'enseigner aux maîtres les réactions à avoir en cas d'urgence avant d'amener leur animal chez un vétérinaire.

 

Le stage d'environ 7 h sera facturé 50 € et permettra de récolter des fonds pour le financement des activités de l'association.

La protection civile du Bas-Rhin avait également mis en place une formation de ce type en février 2012.

ADCP 60 : Renseignements : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Diaporama du dr Dominique Grandjean, brigade des sapeurs pompiers de Paris : "Le secourisme Canin"

21/07/2012 leparisien.fr Des stages de secourisme pour sauver son chien

24 décembre : si votre clinique ferme plus tôt, est-ce du temps offert par votre employeur ?

Veille de Noël en clinique veterinaire

85 % des cliniques vétérinaires où travaillent les ASV ayant répondu à ce sondage ferment plus tôt la veille de Noël. 

Sondage : Fermeture anticipée la veille de Noël : ce temps vous est-il offert ?

Veille de Noël en clinique vétérinaire

 Résultat du sondage mis en place sur le groupe privé Facebook  « Questions pro ASV infos » le 4 novembre 2015.

(Réponses collectées 24 h après la mise en ligne du sondage).

70 % des ASV se voient offrir ces heures.

Parmi les 30 % qui restent, 15 % ne bénéficient pas de ce cadeau, mais partent plus tôt.

12 % devront rattraper leurs heures (ou les retirer de leur total d'heures supplémentaires à récupérer), soit un peu plus d'une sur 10 auxilaires vétérinaires ayant répondu au sondage.

3 % devront déduire une demi journée ou une journée de leurs congés payés.

Dans 14 % des structures vétérinaires, il n'y a pas de fermeture anticipée. 

 

L'accès au groupe privé Facebook "Questions pro ASVinfos" est réservé aux auxiliaires vétérinaires en poste ou ayant été salariés en structure vétérinaire.

Ouverture d'un dispensaire pour animaux à Bordeaux.

6 février 2012 -Bordeaux-

FAA

 

Après Paris, Marseille, Toulon et Nice un dispensaire appartenant à la fondation Assistance aux animaux vient d'ouvrir au 3 rue Judaïque à Bordeaux. L'établissement s'adresse aux personnes n'ayant pas les moyens de faire soigner leur animal.

Créé grâce à un leg, c'est le 5ème dispensaire de la fondation Assistance aux animaux. La SPA en gère 12 en France, mais il n'en existait pas à Bordeaux. Une vétérinaire et une ASV accueillent les patients de 9 à 12 h et de 14 à 17 h.  Une pièce d'identité et une attestation sur l'honneur disant que la personne n'a pas les moyens de soigner son animal est simplement demandée, ainsi qu'une participation au frais.

Jeudi 2 février SudOuest.fr "Un dispensaire vétérinaire"

Un cas de rage confirmé à Argenteuil dans le Val d'Oise.

31 octobre 2013 - Argenteuil - Val d'Oise -

Rage chaton Argenteuil oct 2013 copie

 

L’Institut Pasteur a confirmé le 31 octobre 2013 un cas de rage chez un chaton trouvé le 25 octobre 2013, rue Marguerite à ARGENTEUIL. L’animal est décédé le 28 octobre 2013. Il s’agit d’un chaton d’environ 2 mois tricolore : blanc, noir et fauve. Quinze personnes ayant été en contact avec le chaton ont déjà été identifiées. Elles ont été prises en charge et dirigées vers un centre antirabique pour recevoir un traitement préventif.

Une enquête épidémiologique a été engagée afin d’identifier et prendre en charge les personnes qui auraient pu entrer en contact avec ce chaton entre le 8 octobre et le 28 octobre inclus. Cette période correspond à la période pendant laquelle il a pu transmettre la maladie.

Informations complémentaires :
Le Centre national de référence de la Rage à l'Institut Pasteur a rapidement pu déterminer que le virus provenait du Maroc grâce à son analyse génétique.

Le chaton aurait fugué ou aurait été abandonné le 21 octobre à cause de son comportement "nerveux". Au moins trois familles l'ont hébergé ensuite, et lorsqu'il meurt dans une commune voisine d'Argenteuil la personne qui l'a recueilli a le réflexe de contacter un vétérinaire et de décrire les symtômes qui sont très évocateurs de la rage (agressivité, griffures et morsures, dyspnée, parésie). Elle est donc orientée vers l'Institut Pasteur par le praticien. Les membres des deux dernières familles à avoir accueilli le chaton subissent immédiatement un traitement antirabique

L'enquête se poursuivant, il a été précisé que le chaton avait été importé du Maroc par avion, dans un sac transporté à la main. Aucune question n'aurait été posée à l'embarquement, hormis le contrôle du billet de l'animal, et la propriétaire n'a pas fait de déclaration à la Douane à son arrivée en France.
Un vétérinaire aurait vacciné le chaton, à l'exception de la rage, avant son départ,  sans l'identifier ni informer la vacancières des obligations sanitaires internationales pour les voyages des animaux.

Une zone de restricition des déplacements des animaux  de 1 km de rayon a été mise en place par arrêté préfectoral autour de la rue Marguerite à Argenteuil. Les chiens non vaccinés doivent sortir en laisse et les chats non vaccinés ne peuvent être déplacés qu'en cages de transport. Ces mesures sont applicables pendant six mois. Les villes concernées sont Argenteuil et Bezons (Val-d'Oise), et Sartrouville (Yvelines). Dans la rue elle-même une surveillance plus intense est exercée sur les animaux étant rentrés en contac avec le chaton enragé.

Une alerte rage a été lancée en Belgique et en Suisse, un témoin affirmant qu'un citoyen belge et/ou suisse aurait également été en contact avec les animaux au Maroc le 12 octobre 2013 sur la plage d'Aïn Diab, à Casablanca, lieu de leur capture. Un chaton tigré et un chaton blanc auraient pu être récupérés par un touriste belge et/ou suisse. Belgique : Appel à la population : risque de rage après un séjour au Maroc.

Les derniers cas de rage recensés en France sont tous des cas importés en provenance du Maroc : en 2004, 187 personnes ont été traitées préventivement après l'importation d'un chiot, en 2008 trois chiens enragés ont entraîné le traitement préventif de 177 personnes. En 2011, un chiot mourait de la rage en Vendée.

Cas de rage animale dans le Val d’Oise - Recherche des personnes et animaux en contact.

Une zone de vigilance d’un kilomètre sera mise en place, par arrêté préfectoral, sur la commune d’Argenteuil dans le Val d’Oise et ne touche pas le département des Hauts-de-Seine.

Néanmoins, il est recommandé à titre de prévention :

- d’envoyer systématiquement pour diagnostic de la rage tout cas suspect, même si la suspicion parait faible de prime abord
- de considérer comme évocateur de la rage tout changement de comportement d’un animal qui ne peut être rattaché de façon certaine à une pathologie, vu le polymorphisme des symptômes de la rage et leur non spécificité

il est également rappelé :

- que l’euthanasie d’un carnivore domestique qui a mordu dans les deux semaines est interdite
- qu’une attestation du propriétaire de l’animal certifiant que le chien/chat n’a pas mordu dans les deux semaines, qu’il n’a pas été en contact d’animaux suspects et qu’il n’est pas allé à l’étranger dans les six derniers mois sont de bons éléments d’information à recueillir.

Cinq personnes ayant été en contact avec le chaton ont déjà été identifiées. Elles ont été prises en charge et dirigées vers un centre antirabique pour recevoir un traitement préventif.

Les personnes qui auraient été mordues, griffées, égratignées, ou léchées sur une muqueuse (bouche, yeux…) ou sur une peau lésée par ce chaton ou dont l’animal aurait été en contact avec ce chaton, entre le 8 octobre et le 28 octobre 2013 inclus doivent appeler rapidement le 08 11 00 06 95

Numéro local accessible entre 10H00 et 18H00 heures à partir du 1er novembre 2013

De même, toute personne qui aurait des informations à donner au sujet de ce chaton ou de son éventuel propriétaire est invitée à contacter ce numéro.

L'Anses (l'Agence Nationale de Sécurité Sanitaire) /anciennement AFSSA, rappelait déjà en 2008 que "L'introduction régulière et illégale de chiens en incubation de rage dans notre pays n'est pas un phénomène nouveau mais progresse, en dépit de nouvelles mesures communautaires pour le contrôle des animaux aux frontières (arrêté du 20 mai 2005 et réglement européen 998/2003). Le Maroc reste la destination pour laquelle le nombre de cas de rage d'importation est le plus élevé.

 

"Les signes cliniques de la maladie peuvent varier considérablement et sont parfois très frustes. 
La rage est transmissible pendant toute la période d'excrétion du virus chez l'animal. 
Sans traitement rapide et approprié chez l'Homme, une infection par le virus de la rage entraîne inéluctablement la mort après, parfois, une longue période d'incubation."

logo ministere agriculture 31 octobre 2013 Ministere de l'Agriculture,
communiqué de presse : Cas de rage animale dans le Val d’Oise - Recherche des personnes et animaux en contact 

 

Pour plus d'informations voir sur le site de l' Anses l'alerte sur la rage (rappel de 2008 mais toujours d'actualité).
ASVinfos > Maladies professionnelles > Êtes-vous vacciné contre la rage et à jour de vos rappels ?

 

 

Exportation de chevaux lourds

6 mars 2010 Normandie

Un étalon percheron part aux haras royaux du Maroc www.ouest-france.fr

Confidence EQ de Ceva aide à redonner confiance aux chevaux stressés

Logo confidence EQ

Une nouvelle application des phéromones chez le cheval : Ceva lance Confidence EQ, qui contient un analogue de la phéromone maternelle équine. Ce produit peut être utilisé en prévention des situations de stress chez les chevaux : transports, changement d'environnement, soins, ferrure... La présentation originale de Confidence EQ, sous forme de gel à appliquer autour des naseaux rend son utilisation très facile.

 

Voir la fiche technique Confidence EQ sur ASVcare
Plus d'infos sur le site http://www.confidenceequine.com/fr

 

Les phéromones sont des substances émises par le corps, et qui contribuent à l'échange d'informations entre individus de la même espèce. Ce type de substances est déjà exploité avec succès dans différentes spécialités Ceva comme Féliway, Félifriend ou Adaptil.

Confidence EQ contient un analogue de la phéromone maternelle équine, sécrétée par la mère quelques heures après le poulinage, et qui a pour effet de rassurer le poulain. L'application de Confidence EQ autour des naseaux du cheval permet une perception rapide de la phéromone par les récepteurs situés dans les cavités nasales et la transmission du signal au cerveau.


art1031-confidence-eq-stress-chevaux

Des études récemment publiées* montrent une réduction significative des manifestations comportementales de stress chez les chevaux traités préalablement avec ce nouveau produit.

De ce fait, Confidence EQ aide à contrôler les manifestations comportementales liées au stress et facilite l'apprentissage et la concentration lors du travail. Ce produit, non dopant, peut être utilisé en prévention dans de très nombreuses situations comme par exemple :

  • évènements sportifs et compétitions ;
  • voyages, embarquement, récupération à l’arrivée (camion, avion, train) ;
  • changements de l’environnement : déplacements, promenades, changement de box, nouveau propriétaire ;
  • situations de travail : introduction d’un nouvel exercice ;
  • situations sociales : séparation poulain / mère, solitude ponctuelle, rencontre de nouveaux congénères ;
  • soins : visite chez le vétérinaire, maréchal-ferrant, tonte ;
  • effets de bruit et de lumière : tempête, explosion, coups de feu, feux d’artifice, foule, véhicules automobiles, jeux de lumière et d’ombre...

 

Cependant Confidence EQ n'est pas un médicament vétérinaire. Il ne remplace pas un examen clinique par un vétérinaire en cas de troubles du comportement avérés.

 

* Assmundson E.L., Rannankari F., Sassner H., Michanek P. : Effect of Equine Appeasing Pheromone on heart rate of horses loaded for road transport, 10 th International Equitation Science Conference (2014), Ises, Danemark.

 * Manuel Mengoli, Patrick Pageat, Céline Lafont-Lecuelle, Philippe Monneret,Aline Giacalone, Claudio Sighieri, Alessandro Cozzi : Influence of emotional balance during a learning and recall test inhorses (Equus caballus) Behavioural Processes 106 (2014) 141–150

 

 

Les diarrhées néonatales chez le veau

Un article mis en ligne avec l'aide de Logo Vetoquinol
Veaux 180

Particulièrement rencontrées durant les quatre premières semaines de vie, les diarrhées néonatales ont un impact économique majeur en élevages bovins laitiers et allaitants (mortalité, coût des soins, retard de croissance,...).

L’augmentation de la taille des élevages amène les éleveurs à devoir mieux appréhender cette pathologie, en termes d’examen clinique, de thérapeutique et de prévention. 

Examen clinique

Acte fondamental permettant de statuer sur la gravité de l’état clinique du veau et du degré d’urgence d’intervention, l’examen clinique permet aussi de prendre la décision de faire ou non appel au vétérinaire.

Afin de détecter de façon précoce la maladie, deux à trois observations par jour sont nécessaires. Plusieurs facteurs, voire périodes, sont à considérer comme étant à risque : période du pic des vêlages, vêlages des génisses, vêlages difficiles, césarienne, prise colostrale non contrôlée, densité importante en bâtiment, etc. Plusieurs éléments constituent de bons signes d’alerte : veau en retrait ou isolé, veau couché ou qui ne se lève pas ou se tenant mal en équilibre, arrière-train souillé, veau ne tétant pas.

L’examen clinique permettra de conclure sur le besoin ou non de séparer le veau du reste du troupeau et de décider de faire ou non appel au vétérinaire avant de traiter.

Les étapes de l'examen clinique

L’examen clinique s’effectue de « l’anus à la bouche » et débutera par une prise de température.

Les étapes de l'examn du veau malade

  1. Observation de l’état général : recherche d’un veau couché sur le côté, froid...
  2. Prise de température, examen des bouses : recherche d’une hypothermie, de bouses liquides, de traces de sang.
  3. Observation de l’abdomen et du tronc : recherche d’une caillette vide signe de l’absence de tétée récente, ou au contraire pleine, traduisant un arrêt du transit, d’un nombril et d’articulations gonflées signes de septicémie.
  4. Observation du pli de peau et de l’œil : recherche d’une persistance du pli de peau, recherche d’un enfoncement du globe oculaire.
  5. Observation de la bouche : absence du réflexe de succion, aspect des muqueuses.

L’analyse de ces différents éléments permet de décider de mettre en place ou non une réhydratation intraveineuse (déshydratation supérieure à 8%, perte ou diminution du réflexe de succion, et/ou présence de troubles de l’équilibre).

A propos de la diarrhée

Gastro-Entérite Néonatale (GEN) ne veut pas toujours dire diarrhée. Lors des Gastro-Entérites Paralysantes (GEP), le veau, majoritairement de race Charolaise, est en acidose métabolique sans déshydratation ni diarrhée (ou faible).

Prévention

Le bilan sanitaire d’élevage réalisé avec le vétérinaire est le moment idéal pour mettre en place une stratégie de prévention des gastro-entérites néonatales. Cette stratégie repose sur des mesures à court, moyen et long terme.

Les agents pathogènes (virus, bactéries, pathogènes) profitent d’un environnement propice pour se développer dans l’élevage. Il est donc primordial de réaliser plusieurs prélèvements de diarrhée afin de déterminer quel agent pathogène est responsable des diarrhées de l’élevage et si une vaccination ou d’autres mesures préventives doivent être mises en place.

A titre préventif, il est primordial d’analyser les postes suivants : état sanitaire et alimentation des mères, gestion du vêlage et du péri-partum (box de vêlage, détection des vêlages difficiles, prise de colostrum) et bâtiment (température, ventilation, humidité, état des abreuvoirs, densité, stress). Une fois cette analyse effectuée, des mesures rectificatives doivent être mises en place, après leur hiérarchisation par ordre d’importance.

Traitement des gastro-entérites

La précocité de la prise en charge du veau malade est un des critères clés dans la réussite du traitement.

Dans un premier temps, une réhydratation orale doit être mise en place. Les réhydratants oraux permettent de restaurer la volémie, d’aider à lutter contre l’acidose, et d’apporter des électrolytes et de l’énergie.

art 1240 SACHET CALF LYTE PLUS 300

CALF LYTE PLUS, aliment complémentaire pour veaux

Vétoquinol poursuit son accompagnement auprès des vétérinaires et des éleveurs dans la gestion de cette pathologie avec le lancement de CALF LYTE® PLUS venant compléter son portefeuille produits de la Gamme Néonatale, au côté notamment de Lodevil®, réhydratant parentéral.

Cet aliment complémentaire diététique par voie orale pour veaux atteints de troubles digestifs est disponible en centrales par boite de 24 sachets de 90 g depuis décembre 2015 (code GTIN : 03605874394186).

Une campagne marketing et de merchandising forte accompagne actuellement ce lancement. Afin de poursuivre celle-ci, de nouveaux outils, notamment digitaux, seront mis à disposition des vétérinaires et de leurs éleveurs dans un second temps.

CALF LYTE PLUS, c'est :

  • une formulation adaptée :
    • des apports appropriés en dextrose, acétate de sodium, électrolytes, poudre de protéines de lait,
    • stabilisation du bilan des électrolytes et de l’eau afin de faciliter la digestion physiologique ;
  • une facilité de préparation : sachet de 90g, miscible dans l’eau et dans le lait, et n‘interférant pas avec la digestion du lait ;
  • une facilité d’administration : aromatisé (goût sucré, vanillé).
Voir la fiche CALF LYTE® PLUS sur ASVcare

Le volume de réhydratant à administrer doit être calculé en fonction de la déshydratation et du degré d’acidose métabolique du veau. Distribué à bonne température (37°C), il est primordial de vérifier la compatibilité du réhydratant avec le lait.

Dans un second temps, une fois la réhydratation assurée, une gestion du confort thermique du veau est nécessaire (couverture, bouillotes, lampes chauffantes).

Dans un dernier temps, le choix d’effectuer un traitement antibiotique en parallèle et/ou anti-inflammatoire doit être effectué selon le protocole de soins mis en place avec le vétérinaire.

La réussite du traitement dépendra de la précocité de la prise en charge.

Sommaire

Voir la fiche CALF LYTE® PLUS sur ASVcare

Vademecum de l'ASV, par Robert Moraillon et Fabrice Gras - Editions MedCom

Livre pour assistante vétérinaire

Sortie d'un vademecum pour les ASV (mai 2014).

Un vademecum est un guide, un manuel que l'on consulte, auquel on se réfère.

Nous ne disposions plus en France d'un ouvrage de référence pour les ASV depuis l'épuisement du stock du "Guide des Auxiliaires Spécialisés Vétérinaires" du Dr Lane, édité fin 1993. La parution d'un livre actualisé est donc attendue depuis longtemps.

Le Dr Moraillon, co-auteur de ce nouveau vade-mecum destiné aux auxiliaires vétérinaires, est un habitué du genre car il a participé à la rédaction de nombreux ouvrages pratiques qui figurent en bonne place dans les cliniques, au point que son nom est quasiment devenu synonyme de "Dictionnaire thérapeutique".

Ce Vademecum de l'ASV, dont la sortie était prévue en avril 2014, puis repoussée à mai, est une compilation de renseignements utiles au quotidien, qui permettront au personnel soignant des cliniques vétérinaires de trouver des réponses à des interrogations de clients, ainsi que des présentations de situations de travail courantes.

Au sommaire :

art 921-n1

Maladies et syndromes

Appareil locomoteur, Cancérologie, Cardiologie, Chirurgie, Dermatologie, Endocrinologie, Gastro-entérologie, Hematologie, Maladies infectieuses, Maladies parasitaires, Neurologie, Ophtalmologie, Oto-rhino-laryngologie, Pneumologie, Réanimation, Reproduction, Stomatologie, Comportement et troubles du comportement, Urologie.

art 921-n2

Thérapeutique : les grandes classes de médicaments

Antalgiques, Anesthésiologie : préparation à l’anesthésie, sédation et analgésie, Antibiotiques, Antifongiques : Azolés, Anti-inflammatoires, Antiparasitaires, Cardiologie, Endocrinologie, Gastro-entérologie, Neurologie, Pneumologie, Troubles du comportement, Médicaments de l’appareil génital, Thérapeutique anticancéreuse.

art 921-n3

Rôle de l’ASV en médecine préventive

Hygiène bucco-dentaire, Maîtrise de la reproduction chez les carnivores domestiques, Prévention des maladies infectieuses, Prévention des maladies parasitaires digestives : programme de vermifugation du chien et du chat, Prévention des troubles du comportement, Prévention des conséquences du vieillissement.

art 921-n4

Participation de l’ASV à certains gestes techniques

Anesthésie générale, Echographie, Electrocardiogramme, Endoscopie, Massage cardiaque externe, Mesure de la pression artérielle, Mise en place d’un cathéter veineux, Mise en place d’une sonde trachéale (intubation), Pansements, Ponction d’ascite, Ponction pleurale (thoracocentèse), Ponction de moelle osseuse, Pose d’une sonde gastro-oesophagienne et nasogastrique, Pose d’une sonde urinaire à demeure et recueil des urines, Prélèvement sanguin, Préparation d’un animal en vue d’une intervention chirurgicale, Préparation d’un prélèvement pour examen histologique, Préparation et administration des médicaments anti-cancéreux (chimiothérapie), Préparation d’une trousse d’urgence, Principe et indications du scanner et de l’IRM, Radiographie, Réalisation d’un frottis sanguin, Réalisation d’un hémogramme, Réalisation d’analyses urinaires, Réanimation du chiot ou du chaton nouveau-né, Rôle de l’ASV lors de l’euthanasie, Rôle de l’ASV dans la surveillance des animaux hospitalisés, Surveillance post-opératoire, Technique de la transfusion sanguine.

art 921-n5

Conseils en nutrition et diététique par l’ASV

Bases de la nutrition des carnivores, Diététique et convalescence, Diététique et diabète sucré, Diététique et hypersensibilité alimentaire, Diététique et insuffisance cardiaque ou hypertension, Diététique et insuffisance rénale chronique, Diététique et lithiase urinaire, Diététique et obésité, Diététique et troubles digestifs.

art 921-n6

Interprétation des analyses

Analyses urinaires, Biochimie sanguine, Hémogramme, Hémostase, Interprétation sommaire des principaux bilans biochimiques demandés en routine.

art 921-n7

Tableaux des constantes physiologiques

Constantes biochimiques sanguines, Hémogramme (adulte), Hémostase, Pression artérielle (en mm de mercure), Normes urinaires.

art 921-n8

Connaissance de la réglementation

 

Editions Med Com VADE-MECUM DE L'ASV 65 € TTC + port.
Vet Books La librairie de la Dépêche Vétérinaire : Vademecum de l'ASV 61, 75 € port compris (Offres de rentrée)

Augmentation du SMIC en décembre 2011

tv

 

Le SMIC augmentera le 1er décembre de 2,1%, passant de 9 € à 9,19 € / h en salaire brut. Le salaire de nos collègues échelon 1 augmentera également car il ne peut pas être inférieur au SMIC (il est actuellement de 9,07 € /h brut).

Les salaires des autres échelons n'augmenteront pas pour le moment, même si une hausse est prévue en 2012.

Notre salaire est indexé sur la valeur d'un point dont le montant est fixé chaque année lors d'une séance de  la commission paritaire.
Le point devrait augmenter en 2012 et passer de 13,75 à 14 €, soit une augmentation de 1,8%.

Cette augmentation, souhaitée au 1er janvier par les acteurs de la commission paritaire, sera rendue obligatoire lors de la parution de l'avenant la concernant au Journal Officiel (en 2011 c'était à la mi févier).

ASVinfos >Dossiers (lecture réservée aux membres)  Valeur du point 2012, grille de salaire, taux horaire

Wk/Vet 1er décembre accroche en page actualité (reste de l'article en accès privé) 

Gardes et astreintes

Les gardes et les astreintes, ce n'est pas la même chose : lors de gardes, le salarié est sur place et travaille, alors que lors d'astreintes, le salarié doit être joignable par téléphone pour venir travailler si nécessaire. Les gardes et les astreintes sont encadrées par la convention collective.

Ce que dit la convention collective

Garde et astreinte, définition : Article 22

"Pour répondre aux besoins du cabinet ou de la clinique vétérinaire et, notamment répondre à la continuité du service, les auxiliaires vétérinaires et auxiliaires spécialisés vétérinaires peuvent être appelés à assurer les gardes et astreintes. La garde exige la présence du salarié sur le lieu de travail, c'est-à-dire au cabinet ou à la clinique vétérinaires pour l'exécution d'un travail effectif. L'astreinte exige la présence du salarié à son domicile pour répondre aux appels téléphoniques et, le cas échéant, se déplacer pour un travail effectif au cours de cette astreinte."

Indemnisation de la garde : Article 23

"Le temps de garde du salarié est inclus dans le temps de travail. Il est rémunéré sur la base du salaire de la catégorie du salarié, majoré de 15 % pour la garde de nuit, de 15 % pour la garde de dimanche ou jour férié. La majoration de 20 % n'est pas cumulative avec la majoration des heures supplémentaires. Les horaires et temps de garde sont fixés par l'employeur qui en informe le salarié quinze jours à l'avance, sauf cas exceptionnel."

Indemnisation de l'astreinte : Article 24

"Le salarié perçoit en contrepartie de l'astreinte, de nuit ou de jour, une indemnité égale à 25 % du salaire horaire de sa catégorie pour chaque heure d'astreinte. En cas de circonstance nécessitant l'intervention du salarié durant l'astreinte, celui-ci recevra durant cette intervention, temps de déplacement compris, une indemnité équivalente à une fois et demie le salaire horaire de sa catégorie par heure d'intervention. Si l'employeur et le salarié en conviennent, le paiement des heures d'intervention peut être remplacé par un repos compensateur, selon les modalités définies aux articles 21 et 22 de la présente convention."

Indemnités pour service de nuit, service continu : Article 21 bis

"Dans les cabinets ou cliniques vétérinaires fonctionnant en service continu, par roulement, les salariés affectés à un poste de nuit percevront, dès la prise de leur service et pendant toute sa durée, une indemnité de 20 p. 100 du salaire horaire correspondant à leur coefficient. Indemnités pour travail effectué les dimanches et jours fériés : Dans le cadre du service continu, les salariés qui assurent un service pendant les dimanches ou les jours fériés percevront une indemnité égale à 15 p. 100 du salaire horaire de leur catégorie. Les indemnités de nuit, de dimanche ou de jour férié ne sont pas cumulables entre elles."

Cycle de travail : Article 20 bis

"La durée de travail dans le cabinet ou la clinique vétérinaire peut être organisée sous forme de cycle de travail dès lors que sa répartition à l'intérieur d'un cycle se répète à l'identique d'un cycle à l'autre. Un cycle de travail, d'une durée maximale de huit semaines, peut être mis en place dans les cabinets et cliniques vétérinaires qui fonctionnent en continu pour assurer un service de garde et toute activité liée à l'urgence et à la continuité des soins. Un cycle d'une durée maximale de quatre semaines peut également être mis en place dans les cabinets et cliniques vétérinaires qui ne travaillent pas en continu pour assurer un service de garde et toute activité liée à l'urgence et à la continuité des soins. Lorsque sont organisés des cycles de travail, seules sont considérées comme heures supplémentaires celles qui dépassent la durée moyenne de 39 heures calculée sur la durée du cycle de travail."

 

Convention collective nationale des cabinets et cliniques vétérinaires

Refus des animaux en location saisonnière : une loi donne raison aux loueurs

Terrasse par Loramac - Wikicommons

Une loi vient d'être votée en toute discrétion en mars 2012 : "Les contrats de location saisonnière de meublés de tourisme peuvent désormais à nouveau interdire les animaux de compagnie en toute légalité (art. 96 de la loi relative à la simplification du droit et à l’allègement des démarches administratives du 22 mars 2012)".

 

Loi n°70-598 du 9 juillet 1970 - Article 10

Loi n° 70-598 du 9 juillet 1970 modifiant et complétant la loi du 1er septembre 1948 portant modification et codification de la législation relative aux rapports des bailleurs et locataires ou occupants de locaux d'habitation ou à usage professionnel


Article 10

I - Sauf dans les contrats de location saisonnière de meublés de tourisme, est réputée non écrite toute stipulation tendant à interdire la détention d'un animal dans un local d'habitation dans la mesure où elle concerne un animal familier. Cette détention est toutefois subordonnée au fait que ledit animal ne cause aucun dégât à l'immeuble ni aucun trouble de jouissance aux occupants de celui-ci.

Est licite la stipulation tendant à interdire la détention d'un chien appartenant à la première catégorie mentionnée à l'article L. 211-12 du code rural et de la pêche maritime.

II - Les dispositions du présent article à l'exception de celles du dernier alinéa du I, sont applicables aux instances en cours.

Liens relatifs à cet article.

Voir l'article 10

Un propriétaire a donc maintenant le droit de refuser les animaux dans une location saisonnière meublée, bien que l'association 30 millions d'amis ait obtenu gain de gause en 2011 après une assignation en justice, et que la cour de Cassation ait à ce moment là rappelé que la loi n°70-598 du 9 juillet 1970 précisait qu’un animal ne pouvait être interdit dans une location saisonnière dans la mesure où il ne causait « aucun dégât à l'immeuble ni aucun trouble de jouissance aux occupants de celui-ci », cette nouvelle loi a été votée en mars 2012 au titre de la simplification du droit (simplification du droit du tourisme).

10 juillet 2012 : 30 millions d'amis > Vacances - Location saisonnière : interdire un animal n'est plus illégal !

Désinfection des embouts d'otoscope : préférez le trempage !

art1416 desinfection otoscope

Les embouts d'otoscope sont des objets qui passent d'oreille en oreille en consultation, et bien sûr, la plupart du temps, il ne s'agit pas d'oreilles en bonne santé. Passer un coup d'alcool dessus ou un peu de désinfectant ne suffit pas à détruire les bactéries qu'ils transportent ainsi de patient en patient. Petit rappel sur les résultats d'une étude américaine de 2006...

Afin d'évaluer les différente techniques de désinfection utilisées en clinique, les chercheurs ont utilisé 60 têtes d'otoscope stériles et les ont contaminées avec une culture de Pseudomonas aeruginosa, une bactérie responsable de nombreuses otites chez le chien. Les cônes d'otoscope ainsi souillés ont été répartis en 6 lots :

  • Le premier lot, servant de témoin, n'était pas nettoyé.
  • Le second lot était juste nettoyé avec une gaze stérile puis passé sous l'eau.
  • Le troisième lot était essuyé avec une gaze imbibée d'alcool à 70 %.
  • Le quatrième lot était lavé avec un désinfectant du commerce (Cetylcide II).
  • Le cinquième lot était mis à tremper pendant 20 minutes dans ce même désinfectant.
  • Le sixième lot était mis à tremper 20 minutes dans une solution de chlorhexidine.

Ensuite, des prélèvements pour culture bactérienne ont été effectué sur chacun des embouts. Pour le premier lot, non nettoyé, les cultures ont été positives dans 100 % des cas. Environ 1/3 des spéculums des lots 2,3 et 4, pas correctement désinfectés, étaient encore porteur de la bactérie.

Seuls le cinquième et le sixième lot, composés d'embouts ayant trempé dans un désinfectant pendant 20 minutes, étaient véritablement stériles.

Il faut donc prendre le temps de laisser tremper les embouts dans un antiseptique avant de les remettre en consultation. Il faut évidemment également renouveler régulièrement le bain antiseptique, afin qu'il ne soit pas lui-même un bouillon de culture !

Newton HM, Rosenkrantz WS, Muse R, Griffin CE: Evaluation of otoscope cone cleaning and disinfection procedures commonly used in veterinary medical practices: a pilot study. Vet Dermatol. 2006 Apr;17(2):147-50.

Autres articles ASVinfos : 
Désinfection des éponges : micro-onde ou lave-vaisselle
Désinfection de la clinique : lutter contre les virus
Pour accéder à l'ensemble des articles : Formulaire d'inscription.

L'accès est réservé aux auxiliaire vétérinaire, ASV, personnel salarié des cliniques ou en formation. En cas de difficultés : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

MP3 tour : "Médecine préventive : quelle vision en ont les ASV, les vétérinaires et les propriétaires ?"

Mp3tour 160

Les rendez-vous destinés aux ASV et vétérinaires du MP3 tour abordent la médecine préventive, discipline émergente en France. Le Dr Ludovic FREYBURGER, consultant en médecine préventive à VetAgro Sup, présentera les résultats de l'enquête menée auprès de propriétaires, vétérinaires et ASV. 

Ce tour de France s'adresse aux vétérinaires ET aux ASV : les organisateurs et le Dr Ludovic Freyburger pensent "qu'il est essentiel d'impliquer les ASV dans la même dynamique de communication et de sensibilisation à l'intérêt de la médecine préventive pour la santé et la bonne qualité de vie des animaux. Il faut lutter contre les idées reçues, et le relai de l'auxiliaire vétérinaire est un appui précieux". Les soirées débutent à 20 h, et se clôturent autour d'un dîner convivial. http://on.fb.me/1zs08MF

MP3 tour 2015 3

03/02 Clermont-Ferrand
04/02 Dijon
10/02 Paris 75014
11/02 Loury
17/02 Sophia-Antipolis
18/02 Aix-en-Provence
03/03 Narbonne
04/03 Blagnac
05/03 Bordeaux
10/03 Lille
11/03 Rouen
24/03 Lyon

Inscriptions via le site "Inscriptions faciles" http://tinyurl.com/TOURMP3 ou en contactant Corinne LIEVIN (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.). 

VétoJob, un site d'annonces d'emploi pour les auxiliaires vétérinaires (et les vétérinaires)

VetoJob 160

VétoJob est le premier site 100% dédié au recrutement à la fois des ASV et des vétérinaires. Le site a été lancé fin juin 2014 au congrès France Vet par ses deux cofondatrices, deux vétérinaires fraîchement sorties de l’école. L'espace candidat permet aux ASV ayant déjà exercé ainsi qu’aux personnes désireuses de se lancer dans le métier d’auxiliaire cherchant un poste en alternance de créer un profil candidat, de déposer leur CV en ligne et de consulter des offres d'emploi complètes par activité et par région. www.vetojob.fr

Quels sont les avantages de VétoJob pour les auxiliaires vétérinaires ?

  • 1) La configuration des annonces :

    les annonces sont riches en informations, organisées et elles permettent à un/e candidat ASV de faire un premier tri dans sa recherche d’emploi ou d’avoir déjà un maximum d’information sur l’endroit où il/elle s’apprête à postuler. C’est un gain de temps..

  • 2) Le dépôt du CV :

    la constitution d’une CV-thèque est l’atout majeur de VétoJob. Les candidats auxiliaires peuvent déposer leur CV directement sur le job-board, à la disposition des recruteurs. Le CV est bien entendu invisible pour les autres candidats. De plus, le candidat peut laisser son CV sur le site en « invisible » lorsqu’il a trouvé du travail. Lors de sa prochaine recherche d'emploi, il pourra réactiver ses données, ce qui est pratique car il n’est pas obligé de tout recommencer.

  • 3) La valorisation de son parcours professionnel :

    l’outil est conçu de manière à ce que les candidats puissent valoriser leurs formations et leur parcours professionnel. L’outil de recherche avancée permet d’ailleurs au recruteur de retrouver les candidats en cherchant par diplôme ou par expérience professionnelle. De plus, chaque auxiliaire a à sa disposition les champs libres suivants à remplir : « qualités professionnelles », « qualités humaines », « type de poste recherché », « inscription dans votre parcours professionnel » : cela lui permet de valoriser son parcours, sa personnalité et de montrer sa motivation.

  • 4) L’outil de recherche par géolocalisation  :

    bientôt opérationnel, il permettra aux auxiliaires de rentrer leur adresse sur la carte ainsi qu’un rayon kilométrique de recherche autour de leur domicile (ou de dessiner leur zone de recherche directement sur la carte) : les recruteurs seront informés de leur présence dans cette zone de recherche et en retour, les auxiliaires seront informés des offres d’emploi publiées sur cette zone de recherche par un système d’alerte.

L'espace candidat permet aux ASV ayant déjà exercé, (ainsi qu’aux personnes désireuses de se lancer dans le métier d’auxiliaire cherchant un poste en alternance), de créer un profil candidat, de déposer leur CV en ligne et de consulter des offres d'emploi complètes par activité et par région.

L'espace recruteur permet aux employeurs en recherche de salariés de poster des annonces complètes et illimitées et d'accéder à la CV-thèque. Des outils de recherche avancée performants permettent de gagner du temps dans le tri des annonces et des CV.

www.vetojob.fr : Offres d'emploi auxiliaire vétérinaire
Pour aller plus loin : ASVinfos > Recherche d'emploi d'auxiliaire vétérinaire (AV) ou d'auxiliaire spécialisé vétérinaire (ASV)