Actualités pour les ASV

Bagues des oiseaux trouvés, identification et informations

Écrit par Alexia G.

Il arrive que des clients nous amènent des oiseaux trouvés, blessés ou pas, sauvages ou "de compagnie".

Parfois ils nous demandent simplement des conseils par téléphone pour un oiseau recueilli. Et souvent, ni notre formation, ni nos employeurs ne nous aident ou ne nous renseignent dans ces moments là. C’est d’ailleurs ce manque d’informations qui souvent nous incite à penser qu’un oiseau est moins important qu’un chien ou un chat, et qu’on ne peut rien faire.  De même, c’est cette ignorance qui entraîne les clients à ne pas nous contacter pour un oiseau trouvé.

Pourtant il existe des lois, des centres de soins, ainsi que des moyens mis en œuvre pour identifier un volatile, et même s'il n’y a pas pour eux de fichier national vétérinaire comme l-CAD, il existe des fédérations soucieuses de leurs protégés qui tiennent des registres de bagues permettant de retrouver l’éleveur de l’oiseau, puis le propriétaire.

 

  • En cas d’oiseau de volière ou exotique bagué :

Il faut relever tous les chiffres et lettres inscrits sur la bague (ce qui peut être relativement difficile en fonction du caractère de l’oiseau, même dit « domestique » ou familier…) :

 

codage bague oiseau 
Schéma d’une bague

 

Couleurs de bagues des oiseaux exotiques
Couleur des bagues : Le club des éleveurs d'oiseaux exotiques

F = Pays (F pour France)

12 = année de naissance, et second codage par couleur de la bague = (2002 / 2003 / 2006 / 2007 / 2008 / 2009 / 2010 / 2011 / 2012 / 2013 / 2014 / 2015 / 2016 / 2017 / 2018 / 2019 / 20202021 / 2022 / 2023 / 2024 / 2025 / 2026)

55 =Diamètre de la bague (en mm)

123 = Numéro personnel de l’oiseau (comportant 3 ou 4 chiffres)

ABC = Nom du Club/Association qui a délivré la bague

XXXX = Numéro de l’éleveur interne au Club/à l'Association qui a délivré la bague (comportant quatre chiffres, ou une lettre suivie de trois chiffres, ou deux lettres suivies de deux chiffres).

En contactant le Club ou l’Association désigné(e) par la bague, celui-ci pourra nous donner les coordonnées de l’éleveur grâce au numéro indiqué. Ces clubs sont généralement faciles à trouver sur internet. Le ministère de l’environnement en habilite trois à délivrer des bagues :

Le Club des Oiseaux Exotiques qui est une fédération de clubs d'éleveurs amateurs : www.clubcde.com

La Fédération Française d’Ornithologie : www.ffo.asso.fr

L’Union Ornithologique de France : www.ornithologies.fr

Mais des bagues peuvent être délivrées par d’autres organismes non habilités, comme l’Association Française de l’ondulée : www.afoondulees.fr et d’autres. Dans ce cas la typographie de la bague et ses codes peuvent différer du modèle ci-dessus.

Si vous voyez un oiseau bagué avec un autre sigle que ceux cités, vous pouvez contacter la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP ou ancienne DSV, Direction des Services Vétérinaires) de votre région, qui pourra peut être vous renseigner, ou à défaut mener vos propres recherches sur internet. Généralement ce sont quand même de grosses fédérations, qui ont des sites internet  sur lesquels vous pouvez trouver des contacts capables de vous renseigner sur l’éleveur. De même pour un oiseau dont la bague ne serait pas française : en dernier recours, vous pouvez toujours essayer de contacter une collègue à l’étranger si vous êtes bilingue !

Une fois les coordonnées de l’éleveur obtenues, il reste à espérer qu’il tienne un registre des vente, et qu’il soit donc en mesure de vous donner les coordonnées du propriétaire de l’oiseau égaré. Car si le marquage de certains spécimens (colombes, tourterelles, pigeons, perruches, loris, perroquets, cacatoès …) est obligatoire au sein des élevages d'agrément, rien n’oblige l’éleveur à tenir un registre de vente, qui fait le lien entre un oiseau et son acheteur.

Généralement, les éleveurs scrupuleux qui prennent la peine de rejoindre un club et de baguer leurs oiseaux le font, et se battent pour cela. Ceux-ci seront d’ailleurs satisfaits d’être contacté pour un de leur oiseau égaré, et seront heureux de participer à sa restitution. 

Un site permet de signaler les oiseaux perdus et trouvés : OARI (Oiseaux Avis de Recherche sur Internet) : www.oari.eu.

C’est un projet mis en ligne le 1er mars 2009 par des éleveurs affiliés au CDE et à l’AFO,  tout le monde peut ainsi signaler un oiseau perdu, volé ou trouvé.

  • En cas d’oiseau de volière ou exotique non bagué

Certains oiseaux peuvent être identifiés par puce électronique, généralement implantée au niveau des muscles pectoraux, du côté gauche, si les caractéristiques morphologique le permettent. Cette puce est lisible par un lecteur conforme à la norme ISO 11785, il faut donc vérifier en clinique que l’oiseau n’en porte pas une.
S'il y a un transpondeur, le site français qui répertorie les Nouveaux animaux de compagnie de la faune sauvage et domestique est www.vetonac.fr.

Malheureusement, si l’oiseau n’est pas bagué (car comme les chiens et les chats, la loi n’est pas tout le temps respectée, ou parce que certaines espèces ne sont pas visées par la loi comme les perruches ondulées), il reste peu de chance de retrouver les propriétaires.

Comme tout animal non identifié, il faut alors conseiller à la personne qui a trouvé l’oiseau de contacter mairie, gendarmerie, fourrière, SPA, mettre des affiches dans les lieux stratégiques (Boulangerie, Tabac/Presse, quartier où a été trouvé l’oiseau, autres cliniques vétérinaires…), les propriétaires ne pensant pas forcément à faire de même pour un oiseau, pensant qu’il n’aura pas survécu à l’extérieur, ou que personne n’aura réussi à l’attraper …

Vous pouvez également le signaler sur la base OARI www.oari.eu

  • En cas d’oiseau sauvage, de parc ou d’ornement, bagué ou non.

En fonction de votre lieu de travail, il peut vous arriver de recevoir des oiseaux sauvages ou échappés de parcs : il est toujours intéressant de connaitre les démarches à effectuer dans ce cas.

Si c'est un canard ou un oiseau de parc ou d’ornement (type  paon, flamant, cigogne…) bagué, si cela vous parait faisable (animal affaibli, blessé ou relativement coopératif…), déchiffrez la bague. Il faut savoir que seulement deux fédérations sont homologuées à délivrer des bagues par le ministère de l’environnement:

Cependant, mieux vaut ne pas prendre de risque de lire une éventuelle bague sur certains oiseaux, ceux-ci pouvant se montrer agressifs par peur et munis de becs et de griffes pouvant gravement blesser (notamment les rapaces).

Si le déchiffrage de la bague parait impossible ou que vous ne voulez pas prendre de risque, ou encore si l’oiseau n’est pas bagué, vous pouvez contacter les centres de soins de votre région (répertoriés sur L’union Française des Centres de Sauvegarde : http://uncs.chez.com,

ou par défaut la LPO de votre région (Ligue de Protection des Oiseaux, présente sur tout le territoire), qui se chargera des démarches. (Fiche LPO dans ASVinfos). www.lpo.fr

Pensez aussi à l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage www.oncfs.gouv.fr.

Nous pouvons également agir pour de simples oiseaux sauvages plus communs (type pigeons, moineaux, merles…). Les centres de soins peuvent les prendre en charge... Les passants ramassent fréquemment un oiseau blessé sur la route ou un oiseau marin rabattu sur la côte par la dernière tempête (ou un dégazage sauvage), afin de les confier à une clinique vétérinaire. 

Dans tous les cas, contactez en priorité l’un des centres signalés ci-dessus, avant de prendre une décision (alimentaire ou autre) car nourrir un animal dont on ne connait pas les spécificités peut s’avérer dommageable pour sa santé (il en est de même pour tous les animaux sauvages, par exemple les hérissons). Si les centres ne sont pas joignables (nuit, weekend end, jour férié…), de nombreux conseils sont donnés sur leurs sites internet afin d’offrir à l’animal des conditions de soins adéquates en attendant sa prise en charge.

  • Pour information, la loi sur la protection de la nature de 1976 :

interdit la détention définitive comme temporaire, même aux vétérinaires (sauf si soins nécessaires immédiats), d’animaux sauvages.  Tous ces oiseaux doivent impérativement être pris en charge par des centres de soins agréés, le plus tôt possible.

Journée de solidarité - lundi de Pentecôte

La journée de solidarité, initialement fixée au lundi de la Pentecôte, est une journée de travail supplémentaire de 7 h qui peut être fractionnée (donc réalisée par fragments au cours de l'année). Les salariés changeant d'employeur n'ont pas à effectuer plusieurs journées de solidarité. C'est du temps de travail qui n'est pas rémunéré. L'effort a été demandé aux salariés dans le but de financer des actions en faveur de l’autonomie des personnes âgées ou handicapées. Les employeurs payent à l'état la "contribution solid arité autonomie (CSA)".

"Article 33 bis – JOURNEE DE SOLIDARITE
Sous réserve de l’application des dispositions des articles L3133-7 à L3133-11 du Code du travail et en application des dispositions légales, les signataires conviennent de fixer la date de la journée de solidarité au lundi de Pentecôte. Sa durée est de 7 heures, les heures effectuées au-delà sont des heures supplémentaires."

"Les modalités d’accomplissement de la journée de solidarité sont fixées par convention ou accord d’entreprise ou d’établissement ou, à défaut, par accord de branche.

Cet accord peut prévoir :

  • soit le travail d’un jour férié précédemment chômé autre que le 1er mai ;
  • soit le travail d’un jour de de repos accordé au titre de l’accord collectif conclu en application de l’article L. 3121-44 du Code du travail (accord visant à définir les modalités d’aménagement du temps de travail et à organiser la répartition de la durée du travail sur une période supérieure à la semaine et au plus égale à l’année - accord d’entreprise ou d’établissement - ou à trois ans - accord de branche).
  • soit toute autre modalité permettant le travail de 7 heures précédemment non travaillées en application de dispositions conventionnelles ou des modalités d’organisation des entreprises.
  • La date de la journée de solidarité, qu’elle résulte d’un accord collectif ou d’une décision de l’employeur (voir ci-dessous), peut être différente pour chaque salarié de l’entreprise, lorsque celle-ci travaille en continu ou est ouverte tous les jours de l’année."

    Source : travail-emploi.gouv.fr :  La journée de solidarité

 La situation existant dans les structures vétérinaires :

De multiples choix sont faits : lundi de Pentecôte travaillé, autre jour férié travaillé ( par exemple : 11 novembre), utilisation des heures supplémentaires en attente de compensation pour bénéficier de cette journée en repos, jour de congé déduit du total restant à prendre, décompte annuel d'une minute par jour travaillé, journée de solidarité offerte en repos.

Rappel : Les heures dues pour la journée de solidarité sont proratisées en fonction du contrat horaire hebdomadaire : à temps plein le salarié doit 7 h de travail (les heures en plus sont des heures supplémentaires), à mi-temps il en devra 3,5.

L'article de notre convention collective : Article 33 bis Journée de solidarité

Sur le site du Ministère du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle et du dialogue social : "La journée de solidarité"

C'est sur ce site que vous trouverez la mention de la proratisation des heures en fonction de la durée de votre temps de travail :

"Le travail accompli durant la journée de solidarité (qu’elle soit effectuée en une seule fois ou fractionnée en heures) ne donne pas lieu à rémunération supplémentaire :

  • dans la limite de 7 heures, lorsque le salarié est mensualisé, ce qui est le cas de la plupart des salariés (exception faite des travailleurs à domicile, temporaires, saisonniers ou intermittents). Pour les salariés à temps partiel, cette limite de 7 heures est réduite proportionnellement à la durée de travail prévue par leur contrat de travail : ainsi, par exemple, pour un salarié à mi-temps, la limite sera fixée à 3,5 heures (7/2). Les heures effectuées au-delà de cette limite de 7 heures (ou de la limite proratisée pour les salariés à temps partiel) seront, en revanche, normalement rémunérées ;"

 Dans ASVinfos : Convention collective nationale des cabinets et cliniques vétérinaires

 

Suite à un vol de copies les candidats au concours véto devront repasser l'épreuve de français.

8 mai 2012

Pas de chance pour les candidat(e)s au concours A BCPST : le site des concours agronomiques et vétérinaires l'annonçait lundi : les copies de l'épreuve de français ont été volées et les candidat(e)s vont devoir plancher à nouveau... samedi prochain.

- La nouvelle épreuve se déroulera le samedi 12 mai matin.

Service des concours agronomiques et vétérinaires SCAV : information

40% de nos collègues sont appelées assistantes par "leur" vétérinaire

25 janvier 2012

charlotte et masque 60

 

Quand nous devons dire quel est notre métier, le terme ASV reste assez obscur pour la plupart de nos interlocuteurs, donc nous simplifions ou ajoutons des précisions

L'appellation "auxiliaire vétérinaire" a été choisie pour notre métier, car le mot assistante (ou assistant) devrait être réservé aux vétérinaires salarié(e)s... Cependant une assimilation est faite avec les assistantes médicales ou dentaires, et c'est donc "assistante" qui est utilisé à 40 % par les employeurs des 313 collègues qui ont répondu au sondage du forum JobASV.

En Belgique c'est le contraire, le terme auxiliaire est réservé aux vétérinaires.

En Suisse l'appellation officielle est Assistante en Medecine Vétérinaire...

Ces habitudes n'éclaircissent pas les choses !

ASVinfos > Les appellations du métier d'auxiliaire vétérinaire.

 

Enquête sur la qualité de vie au travail des salariés des professions libérales. du 5 mai au 30 juin 2014

OMPL

Participez à l'enquête (du 5 mai au 30 juin) en cliquant ici.

Une grande enquête nationale pour en savoir plus sur la qualité de vie des salariés des professions libérales est mise en ligne par l'OMPL (l'Observatoire des Métiers dans les Professions Libérales). Le turn-over dans notre branche est important, et une reconversion est parfois difficile... C'est le moment de donner votre avis et de dire comment vous vous sentez !

Enquete qualité de vie travail OMPL

 

Il faut que plus de 1000 questionnaires de salariés de clinique soient remplis pour qu'un rapport de branche soit rédigé (concernant uniquement le secteur vétérinaire) : faites circuler largement le questionnaire, et pensez à avertir vos collègues tous postes confondus (ainsi que les vétérinaires salariés) qu'une enquête est en cours.

Dans la suite de l'étude sur la qualité des emplois, une grande enquête sur la qualité de vie au travail des salariés des professions libérales vient d'être lancée. Pour la première fois, le ressenti des salariés par rapport à leur emploi va être mesuré dans ce secteur.

Citation : "Aujourd’hui, l’OMPL et les partenaires sociaux souhaitent aller plus loin en conduisant une enquête pour mesurer la qualité de vie au travail des salariés. En effet, il est démontré que la qualité de vie au travail a un impact sur la performance des entreprises. Les résultats de cette enquête permettront d’avoir une photographie des conditions de travail des salariés, de promouvoir le secteur des professions libérales et de mieux cerner :

• le vécu professionnel des salariés et de leur perception des conditions de travail ;

• l’effet de ces conditions de travail sur leur bien-être et leur santé ;

• les éléments qui menacent la performance et ceux qui au contraire la favorisent."

L'analyse de cette enquête permettra de faire une analyse au niveau de l'ensemble des salariés des entreprises libérales mais également, si le nombre de répondants est suffisant (supérieur à 1000), de réaliser une analyse pour chaque branche (vétérinaire, dentiste, pharmacie,...).

Cette enquête ne concerne que les salariés, voici la plaquette d'information :

Enquete 2014 OPMPL

Enquête « qualité de vie au travail » : mobilisez-vous ! Comment participer… ?
Vous faites partie de l’une des 13 branches du périmètre de l’OMPL ? Participez à l'enquête nationale en cliquant ici.
L'adresse vers l'enquête en ligne : http://mars-srm.com/cgi-bin/enquete-ompl.pl
Le Site de l'OMPL : http://www.observatoire-metiers-entreprises-liberales.fr/
Lire les résultats de l'enquête : OMPL  : publications de l'étude Qualité de vie au travail secteur santé 

Paiement des heures complémentaires.

Vérifié octobre 2021

 

Un avenant du 3 avril 2012 [Article 18 TER] à la convention collective du personnel des cabinets et cliniques vétérinaires indique qu'une prime de 10 % sera appliquée dès les premières heures complémentaires effectuées. (Jusqu'en 2012 elles étaient payées au tarif horaire normal dans la limite du dixième de la durée fixée au contrat, et majorées de 25 % au-delà).

Cet avenant sera rétroactif au 1er janvier 2012. Un rappel de salaire sur vos heures complémentaires sera donc à calculer.

Les heures complémentaires sont les heures effectuées par les salariés à temps partiel en plus de celles correspondant à la durée du travail inscrite dans le contrat. Elles concernent aussi bien le personnel non vétérinaire que les vétérinaires salariés. Elles sont encadrées par la convention collective. 

Voir l'article existant dans ASVinfos à propos d'heures complémentaires : Heures complémentaires (accès réservé aux inscrits).
Lien pour l'inscription.

Extrait de l'article 18 TER en vigueur étendu

  • "Le nombre d'heures complémentaires mensuelles ne peut être supérieur d'un tiers à la durée convenue au contrat. La durée totale des heures effectuées ne peut dépasser la durée légale du travail (soit 35 h par semaine) ou conventionnelle applicable dans l'entreprise."
  • Les heures complémentaires donnent lieu à une majoration de salaire : les premières heures, dans la limite de 10% du temps de travail prévu au contrat, sont majorées de 10%, les suivantes sont majorées de 25 %."
Septembre 2015 : ASVinfos : Le travail à temps partiel dans les cliniques vétérinaires

 

Cheval et dopage : guide des bonnes pratiques

horse_race
L' ENESAD (établissement national d’enseignement supérieur agronomique de Dijon), regroupé maintenant dans Agro Sup Dijon a édité un Guide des bonnes pratiques à l'écurie afin de contrôler les facteurs de risques qu'un cheval soit positif au contrôle antidopage.

logo_avefL'Association Vétérinaire Equine Française a autorisé ASVinfos.com à mettre en ligne ce guide.

Guide à télécharger ici !

 

Non, le dopage n'est pas toujours volontaire, loin de là ! En fait les enquêtes révèlent qu'il est accidentel dans 85% des cas. Il y a donc un gros travail d'information à effectuer auprès des propriétaires d'équidés, des éleveurs, du personnel d'écurie, et les ASV sont bien placées pour le faire.

Le saviez-vous ?

  • L'ingestion par un cheval de paille souillée par les urines d'un animal sous traitement peut le rendre positif au contrôle.
  • Un cavalier ayant un résidu de médicament sur les mains peut, en mettant le mors, contaminer un cheval.
  • Une friandise chocolatée suffit à rendre un cheval positif au contrôle pendant plusieurs jours.
  • L'ingestion par un cheval d'un aliment destiné à une autre espèce peut le contaminer.

Ce guide est plein d'enseignements sur des sources insoupçonnées de contamination des chevaux par des produits dopants, et explique comment se prémunir contre ce risque qui peut être lourd de conséquences. A diffuser auprès de vos clients propriétaires de chevaux !

Guide à télécharger ici . Vous pouvez aussi faire la demande de l'édition papier auprès de l'AVEF.

Le Club ASV de MSD Santé Animale a désormais une page Facebook !

Club ASV MSD

Le Club ASV de MSD Santé Animale a ouvert sa page Facebook cet été :

Vous y retrouverez un reportage photo sur le voyage d’études à Londres, des actualités sur le Club ASV, des vidéos et beaucoup d’autres informations en lien avec votre pratique professionnelle.

Rendez-vous sur http://facebook.com/clubasv.

Si vous ne faites pas encore partie du club, contactez votre délégué MSD Santé Animale

MSD Santé Animale a créé un club ASV réservé aux assistantes vétérinaires. Ce club a été lancé en 2014 autour d’un challenge et les 10 gagnantes sont parties à Londres pour un voyage d’études en juin. La page facebook existe depuis le 29 juillet 2014.

Rendez-vous sur http://facebook.com/clubasv.

 MSD logo copie

Un foyer d'anémie infectieuse des équidés détecté dans le Vaucluse

9 février 2012

poneys

 

C'est une maladie grave, pour laquelle aucun traitement n'est possible. Elle est contagieuse, la transmission se faisant par le sang, le vecteur étant les insectes piqueurs (ou du matériel d'injection contaminé). Un étalon contaminé peut également transmettre la maladie lors d'une saillie.

Pour éviter la ré-émergence de la maladie, les chevaux malades et  ceux qui sont séro-positifs sont abattus. L'AIE est heureusement devenue exceptionnelle en France.

C'est une catastrophe pour les organisateurs et les participants à la Chevauchée des Blasons, qui a eu lieu en septembre et a rassemblé 160 chevaux, dont l'un des malades actuels. Ils seront tous testés, ainsi que les chevaux ayant été en contact avec les malades.

 

Jeudi 9 février : La provence . com . Vaucluse : "Quatre chevaux atteints d'un virus vont être euthanasiés".

Fiche "Anémie infectieuse des équidés" sur la page de la Fédération Suisse des Sports équestres

APForm (GIPSA) : formation possible en "période de professionnalisation" pour les CDI

APForm vignette

La période de professionnalisation est une démarche de formation accessible après un an d'ancienneté, pour les salariés employés en CDI (point important). Elle est ouverte aux gens travaillant à temps plein ou à temps partiel.

 

(Dans certains cas, il est possible d'entamer la formation en ayant moins d'un an d'ancienneté, sous réserve d’acceptation d'Actalians (ex OPCA-PL).

La formation permet d'obtenir le titre d'AVQ ou d'ASV.

Les cours ont lieu dans les centres de formation partenaires d'APForm, soit durant votre temps de travail (votre salaire est conservé),

soit en dehors de votre temps de travail (vous percevez alors une allocation de formation équivalente à 50% de votre salaire net).

"Vous pouvez bénéficier de la période de professionnalisation si vous êtes dans un des cas suivants :

 

  • vos qualifications sont insuffisantes au regard de l’évolution de votre poste au sein de la structure vétérinaire,
  • vous avez 20 ans d’activité professionnelle ou êtes âgé d’au moins 45 ans et justifiez d'au moins un an d'ancienneté dans la structure,
  • vous reprenez une activité après un congé maternité ou un congé parental,
  • vous êtes handicapé,
  • vous êtes bénéficiaires d’un CUI (contrat unique d’insertion),
  • vous envisagez la création ou la reprise d’une entreprise."

 

L'équipe d'APForm est à votre disposition pour vous conseiller, au 0 825 825 697 (0,15 € TTC / minute) ou par e-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 Site APForm > La période de professionnalisation (voir en bas de page)

Facebook pour la clinique : se lancer ou non ?

Pages facebook

Nos clients se servent d’internet (comme nous) pour chercher des informations. Une page facebook peut être un complément au site de la clinique, ou être le premier pas vers une présence sur le web.

Les pages facebook vétérinaires sont autorisées par le Conseil de l’Ordre des Vétérinaires, à conditions qu’il n’y figure pas de témoignages de clients. Les informations qui y apparaissent doivent être vérifiées avant publication.

Si votre employeur hésite, vous pouvez lui rappeler qu’une page facebook permet d’afficher les informations que recherchent les clients (horaires d’ouverture, adresse, plan d’accès, numéro de téléphone) et d’y mettre le lien vers votre site web. (Et c’est gratuit.) Ce type de page demande peu de suivi.

Prévoyez plus de temps pour gérer la page si vous l’enrichissez d’informations et y autorisez les commentaires, car il faudra veiller à ce qui s’y dit.

En pratique, comment faire ?

Il faut avoir (ou créer) un profil facebook : un profil représente obligatoirement une personne, selon les règles de facebook. Si vous ne les respectez pas, vous vous exposez à voir ce profil transformé en page, sans préavis et sans possibilité de préparer la transition : il est donc préférable de créer une page pour votre clinique, et d’éviter d’utiliser un profil. En effet, en cas de transformation du profil en page, toutes les informations déjà publiées sur le profil seront effacées (les « amis » du profil sont transformés en « fans » de la page).

Une fois connecté sur facebook (avec votre profil), vous cliquez sur le triangle tout à droite de la barre de menu pour faire apparaître « Créer une page ». Si vous préférez, vous pouvez utiliser la rubrique « Pages », dans la colonne de gauche de votre mur d’actualités (Accueil) et cliquer sur « PLUS ». Après avoir cliqué sur « Créer une page », vous choisissez la catégorie de votre page (que vous pourrez changer aisément, ainsi que les sous-catégories): « Lieu ou commerce local » permet de créer un plan et d’afficher les horaires d’ouverture.

Créer une page facebook 2

Créer une page facebook 3

À noter :

- le nom de votre page ne sera plus modifiable au delà de 250 « J’aime ».

- vous pouvez supprimer ou désactiver votre page à tout moment.

Les limites d’une page :

  • la page est publique, vous ne pouvez pas réserver des informations à vos fans.
  • vous ne pouvez pas contacter vos « fans » en privé (vous pouvez seulement leur répondre s’ils vous envoient un message),
  • vous ne pouvez pas (en tant que page) commenter une publication sur le profil d’une personne.
  • il faut que vos fans cliquent sur "J'aime" sur votre page, mais aussi sur "Recevoir les notifications" pour diminuer le filtrage d'informations faits par Facebook et recevoir toutes les notifications. (Toutes les nouvelles publications.)

Ce qui est possible : Vous pouvez répondre aux commentaires faits  sur la page (si vous avez autorisé les commentaires).

Attention aux erreurs : avec votre profil personnel  vous pouvez partager des liens et envoyer des messages et des photos à vos amis et à tout profil acceptant les messages, et vous pouvez participer à des groupes de discussion (ce qui est impossible en tant que page). Vous pouvez filtrer les informations que vous publiez sur votre profil en sélectionnant des accès par groupes (famille, amis, connaissances, groupe personnalisé). Pensez à vous déconnecter de la page pour éviter la publication d’informations personnelles.

La rubrique « Vous et internet » d’ASVinfos.com rassemble d’autres articles sur ce thème.

Vous pouvez également consulter l’article « Soyez prudents dans vos avis professionnels sur Facebook  »

Une conférence sur le sujet aura lieu lors du congrès France Vet le vendredi 12 juin à 9h20 : "L'ASV dans la communication Internet de la clinique". Par Anne-Marie Lebis
Le parcours ASV de France Vet 2015 - Congrès vétérinaire Porte de Versailles à Paris.

Quand une chatte déjà stérilisée est amenée à la clinique..

25 août 2011 - Lorient -

alpha_the_cat_kelpv

 

Un fait divers qui permet un titre accrocheur au journaliste "Un "sérial-castreur" sévirait-il en ville ?" : "C'est la troisième fois en quatre ans que la chatte "Sushi" rentre avec l'abdomen tondu.." À signaler : la chatte en question n'est pas identifiée par tatouage ou puce. Ceci peut expliquer cela.

Les chats vagabondent, à tel point qu'ils ont souvent deux maisons, dont la seconde est parfois juste de l'autre côté du quartier (donc comme le chat n'est pas perdu puisque ses propriétaires le voient tous les soirs (ou tous les matins) même si la personne chez qui il passe le reste de la journée cherche à qui il est, personne ne réagira !

Et en toute bonne foi, après des recherches infructueuses le chat (faussement perdu) mais recueilli, sera amené chez le vétérinaire pour les conseils et soins de base...

Donc, si un chat élit domicile chez vous, mettez-lui un collier avec une inscription disant "Si ce chat vous appartient merci d'appeler le xx.xx.x..." ce qui peut éviter des déconvenues si vous faites vacciner, stériliser et tatouer un chat dont les "vrais" propriétaires vont se précipiter chez un vétérinaire dès qu'ils se rendront compte que le chat a été tatoué...

Le Télégramme du 25 août 2011 Un "sérial-castreur" sévirait-il en ville ?

Congés payés non pris : il est temps de les solder !

Dans la plupart des entreprises, les congés payés acquis pour l'année en cours (entre le 1er juin de l'année n-1 (l'année dernière) et le 31 mai de l'année actuelle) doivent être utilisés pendant la période légale de référence : le congé principal devait être pris entre le 1er mai et le 31 octobre, la cinquième semaine peut être prise en dehors de cette période.

Notre convention collective précise : "Les congés payés doivent être pris effectivement avant le 31 décembre de l'année en cours, sauf accord entre les parties, permettant au salarié de partir en vacances pour solder ses congés payés dans la limite des cinq premiers mois de l'année suivante."

Sur le bulletin de salaire, les congés acquis l'année précédente sont notés "Congés N-1", congés acquis, et ceux de l'année en cours "Congés N".

S'il vous reste des congés non pris au 31 mai (Congés N-1), il est temps de les solder sauf si votre employeur vous accorde un délai : en effet l’employeur n’a aucune obligation de rémunérer les jours de congés payés non pris avant cette date.

Attention : congés non pris = congés perdus !

De nombreuses entreprises permettent cependant à leurs salariés d'utiliser leur solde de congés jusqu'au début de la nouvelle période d'acquisition des congés payés.

La nouvelle période de congés démarre le 1er mai.

Le congé principal doit être fixé entre le 1er mai et le 31 octobre. Une durée minimum de 15 jours consécutifs est obligatoire. L'employeur peut imposer les dates de congés aux salariés. Les dates des congés doivent être communiquées aux salariés au minimum 2 mois avant leur départ.

Accès réservé aux membres > rubrique "Congés" dans "Vie professionnelle - Législation sociale"

vosdroits service-public.fr : Congés payés

Les élections 2016 dans les TPE (Très Petites Entreprises de moins de 11 salariés) décalées à une date indéterminée

Elections TPE 2016

La ministre du travail, Myriam El Khomri a annoncé le 10 novembre 2016 que les 4,6 millions de salariés des TPE qui auraient dû voter entre le 28 novembre et le 12 décembre devront patienter pour s'exprimer.

En effet, un contentieux judiciaire autour de la reconnaissance du STC (Syndicat des Travailleurs Corses) en tant que syndicat a perturbé le calendrier du scrutin, des décisions contradictoires étant annoncées par les tribunaux successifs chargés de l'affaire.

Elections syndicales TPE 2016

Si votre entreprise emploie moins de 11 salariés, vous êtes concerné par ces élections.

Les salarié(e)s des TPE sont appelé(e)s à voter au plan national pour un syndicat. Le vote se déroulera par correspondance et par voie électronique.

Votre vote contribue à la désignation :

  • du syndicat qui pourra vous représenter pour les 4 prochaines années pour négocier vos conditions de travail.
  • des salariés qui siégeront dans les commissions paritaires régionales interprofessionnelles (CPRI). Présents en région, les membres des CPRI vous informent et vous conseillent sur vos droits au travail. Ils peuvent également faire des propositions en matière d’activités sociales et culturelles.
  • des conseillers prud’hommes qui règlent les litiges individuels liés au contrat de travail. Vous êtes donc invité à voter pour être mieux représenté, conseillé, défendu.

Pour être électeur il faut avoir été titulaire d’un contrat de travail dans une TPE en décembre 2015, et il faut être inscrit sur les listes électorales du scrutin. Ces listes n'ont aucun lien avec celles destinées aux élections politiques.

Vous pouvez voter quelle que soit votre nationalité. Ce scrutin est important : plus de 4 millions de salariés des TPE décideront ainsi de donner plus de poids aux syndicats emportant le plus de voix.

Les salariés concernés ont reçu un courrier d’information du ministère du travail début septembre.

Si vous n’avez pas reçu ce courrier, vous pouvez vérifier si vous êtes bien inscrit sur les listes électorales du scrutin sur le site mis en place par l'Etat pour ces élections. (www.electiontpe.travail.gouv)

Si les informations que vous avez reçues ou celles que vous consultez en ligne sont incorrectes ou si vous ne figurez pas sur les listes électorales, vous pouvez vous adresser à la direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi de votre région (DIRECCTE). Il faudra fournir un bulletin de salaire de décembre 2015 et vous rendre sur place ou envoyer une lettre recommandée pour vous faire inscrire. Pour plus de détails, rendez-vous à la rubrique du site www.electiontpe.travail.gouv.fr : « Qui peut voter ? »

Pourquoi ces élections ? :

Grâce à ce scrutin, les salariés des TPE et les employés à domicile pourront choisir de donner plus de poids à un syndicat et à son programme afin qu’il participe (ou continue à participer) :

  • à l’élaboration des conventions collectives (temps de travail, rémunération, formation, congés…)
  • à la gestion de nombreux organismes (sécurité sociale, assurance chômage et organismes paritaires)
  • aux concertations et négociations nationales avec l’Etat sur les grandes réformes sociales.

Pour être représentatif au niveau de la branche et au niveau national et interprofessionnel, un syndicat devra totaliser au moins 8 % des votes exprimés au premier tour des élections professionnelles.

Ces pourcentages seront déterminés à partir de la somme des suffrages obtenus à la fois :

  • dans le cadre des élections professionnelles « classiques »,
    • à savoir les votes pour le comité d'entreprise, les délégués du personnelet le délégué unique du personnel ;
  • dans le cadre de scrutins régionaux réservés aux TPE de moins de 11 salariés.

ASVinfos > Convention collective nationale des cabinets et cliniques vétérinaires (CCN 

Valeur du point 2014, grille de salaire, taux horaire

tv

Les salaires minimaux conventionnels ont été revalorisés en 2014.
La valeur du point est fixée à 14.45 € au 1er janvier 2014. Soit une augmentation de 1,40 %.
Cette augmentation doit être appliquée dès janvier par les vétérinaires membres du SNVEL (syndicat patronal signataire de l'accord en commission paritaire), qui s'y engagent par leur adhésion syndicale, et après l'arrêté d'application, obligatoirement par tous les employeurs quand la parution au Journal Officiel sera annoncée. Cet arrêté est paru au JO le 15 juillet 2014. Cette augmentation devrait être rétroactive  car la date d'application (janvier) est mentionnée dans le titre de l'avenant (le rappel devrait être fait à partir de janvier si le salaire n'a pas été augmenté à partir de ce mois).

 

Echelons

Salaire brut minimum du personnel des structures vétérinaires travaillant 35 h par semaine Taux horaire
I 101 x 14,45 = 1 459,45 € 9,53 €
II 105 x 14,45 = 1 517,25 € 10,00 €
III 107 x 14,45 = 1 546,15 € 10,19 €
IV 110 x 14,45 = 1 589,50 € 10,48 €
V 117 x 14,45 = 1 690,65 € 11.15 €

 

SNVEL > Actualités sociales > fiche pratique 2014 en PDF. À imprimer si nécessaire pour informer le service comptabilité.

Le salaire net, c'est à dire ce que perçoit réellement le salarié, est calculé à partir du salaire brut dont on retire les charges (environ 23 %. Pour faire une estimation : convertisseur salaire brut > net). 

Legifrance.fr : Avenant n° 60 du 11 février 2014 relatif à la valeur du point au 1er janvier 2014

Les informations destinées aux employeurs sont disponibles sur le site du SNVEL : www.snvel.fr

Legifrance.fr : Avis relatif à l'extension d'un avenant à la convention collective nationale des cabinets et des cliniques vétérinaires. 4 juin 2014.
ASVinfos : Valeur du point 2013, grille de salaire, taux horaire
Historique de la valeur du point : Valeur du point : historique
et échelons : Classification des emplois et définitions des tâches

Et aussi, pour comprendre comment on passe du point à un tarif horaire : Comment est calculé le salaire d'une auxiliaire vétérinaire ?

Le calcul de la valeur du point résulte d’un accord entre les représentants des vétérinaires libéraux et ceux des syndicats de salariés.
Cette valeur est fixée au cours d'une commission paritaire, pour les deux conventions collectives, celle du personnel non vétérinaire et celle des praticiens salariés. C'est la même valeur du point qui est utilisée, les coefficients changent (125 pour un vétérinaire débutant).

Y sont représentés le Syndicat National des Vétérinaires d'Exercice Libéral (SNVEL) 10 place Léon Blum – 75011 Paris, et les syndicats :
La fédération des Services Publics et de Santé – Force Ouvrière 153 -155 rue de Rome – 75017 Paris
La fédération Générale Agroalimentaire – CFDT 47- 49 avenue Simon Bolivar – 75019 Paris
La fédération des Employés, Cadres, Techniciens et Agents de Maîtrise – CFTC 36 rue de Lagny – 75020 PARIS
La fédération nationale agroalimentaire et forestière (FNAF) CGT, 263, rue de Paris, case 428, 93514 Montreuil Cedex.

La revue ou le site de La Dépêche vétérinaire, créés par le syndicat patronal SNVEL, informent rapidement la profession de l’augmentation de la valeur du point, ainsi que des procédures de réductions de charges sur les salaires et des aides à l’embauche des jeunes.