Actualités pour les ASV

Comportement du chien en vidéo : les signaux d'apaisement

30 juin 2011 - You Tube -

tv

 

Comportement du chien en vidéos commentées : des vidéos explicatives ont été réalisées par Isabelle Charlet, éducatrice canine en Suisse.

Il est toujours intéressant dans notre profession d'auxiliaire vétérinaire de mieux comprendre les réaction de nos "patients". La vidéo présente des signaux d'apaisement utilisés par les chiens envers leurs congénères (et aussi envers d'autres espèces, dont les humains, qui les comprennent mal ou pas du tout). Destinées à éviter les conflits et les agressions, ces attitudes visent à mettre en place des relations sans conflit ni bagarre, ou du moins à signifier que le chien attend un comportement qui s'adapte en réponse à ses messages.

La bibliothèque de vidéos réalisées par Isabelle Charlet est consultable ici : Chaine de Cynopsis

Le site cynopsis.ch

 

 

Le virus de Schmallenberg en France

Ce virus atteint uniquement les ruminants (ovins, caprins, bovins). Il n'est pas contagieux d'un animal à l'autre mais transmis par des insectes vecteurs. Il provoque chez les animaux de la fièvre, une perte d'appétit, une chute de production laitière, une dégradation de l'état général, dans de rares cas de la diarrhée, des avortements et des malformations embryonnaires physiques et neurologiques. Les élevages ovins sont majoritairement touchés (mais la période de mise bas chez les vaches est plus tardive et la gestation plus longue, il faudra donc attendre mars et avril afin de savoir si des conséquences sont visibles dans les élevages bovins).

Dans la plupart des cas les symptômes disparaissent après quelques jours.

Il n'existe actuellement aucun vaccin, ni aucun traitement spécifique. Seul un traitement symptomatique est possible.

Le département Britannique de l'Agriculture recommande des précautions d'hygiène aux agriculteurs et aux vétérinaires, appliquant le principe de précaution même si l'Agence européenne de sécurité alimentaire a jugé le risque d'une éventuelle transmission à l'homme très faible. Il est conseillé aux femmes enceintes de ne pas avoir de contac avec les moutons et les chèvres.

152 élevages sont touchés dans 25 départements français (02, 08, 10, 14,16, 21, 27, 36, 50, 51, 52, 54, 55, 57, 58, 59, 60, 62, 67, 70, 76, 80, 86, 87, 88). L'épidémie a commencé au Nord Est de la France, mais des élevages sont maintenant atteints dans le Centre ouest.

C'est au Pays-Bas et en Allemagne que le virus a été détecté pour la première fois en octobre dernier. (À Schmallenberg, ville d'Allemagne)

La Fédération de Russie a suspendu l'importation de moutons, de chèvres et de produits dérivés de ces animaux. Le Mexique a suspendu l'importation de sperme et d'embryons de moutons, de chèvres et de bovins. L'Argentine et la Chine ont demandé de plus amples renseignements sur le virus.

Alcyon février 2012 : Schmallenberg virus

16/02/2012 Agriculture.gouv : Présence du virus de smallenberg en France

13/022012 La Semaine vétérinaire : Le nombre de foyers confirmés augmente en Europe

06/02/2012 Futura Science : Le virus de Schmallenberg, ce nouveau venu si mal connu...

Une "mutuelle" ou complémentaire santé pour les salariés des cliniques vétérinaires à partir de janvier 2016.

Médicaments Datos Pegados

À partir de janvier 2016, en France, le projet de loi sur la sécurisation de l'emploi, signé en juin 2013, prévoit que tous les salariés du secteur privé devront se voir proposer une complémentaire santé d'entreprise.

Pour tous les salariés, une complémentaire santé d'entreprise à partir de janvier 2016.

Toutes les entreprises, quelle que soit leur taille, devront proposer à leur(s) salarié(s) une couverture par une assurance complémentaire santé d'entreprise, ou complémentaire santé collective, au plus tard le 1er janvier 2016.

Le coût de cette assurance sera co-financé par l'employeur et le salarié.

L'employeur devra payer la moitié de la cotisation (au minimum) et le salarié l'autre moitié. Le coût prévisionnel pour les garanties obligatoires de base est d'un peu plus d'une trentaine d'euros mensuels (32,46 €). (50% pour l'employeur et 50% pour le salarié = 16,23 €). L'employeur peut, s'il le souhaite, prendre en charge le financement de plus de la moitié de la cotisation mensuelle.

La loi prévoit un "panier de soins" minimum c'est à dire un niveau de remboursement minimum garanti pour le ticket modérateur, le forfait journalier hospitalier, les soins de prothèses dentaires et un forfait optique. Le panier de soin retenu par la branche offre des garanties supérieures à ce minimum.

Quelle complémentaire choisir ?

Une complémentaire santé d'entreprise peut être souscrite auprès d'une compagnie d'assurance ou d'une mutuelle, d'un organisme de prévoyance, mais aussi auprès des banques, (qui arrivent sur ce marché). Jusqu'à présent, l'échéance de l'obligation a fait fonctionner la concurrence. On peut supposer qu'une fois la mise en place effectuée, les tarifs augmenteront (dès 2016 car les 2 % de taxe et les 2 % pour la portabilité (1) n'ont souvent pas été "prévus" dans les contrats proposés, ou dans 2 ans (à la fin des premiers contrats souscrits)).

Le choix  du prestataire est libre, mais le "panier minimum" est défini par l'Etat et est obligatoire, il doit être garanti par l'organisme choisi.

Un travail de  négociation est en cours depuis 2014 dans la branche vétérinaire entre les partenaires sociaux (SNVEL et syndicats de salariés) : un appel d'offre a été fait en 2015 afin de proposer aux employeurs une liste d'assurerus qui respectent les granties définies. Le but de cet appel d'offre  était d'obtenir des garanties minimales intéressantes et des tarifs d'options raisonnables (les options permettent d'être mieux remboursé, mais l'employeur n'a pas l'obligation de les financer). Les tarifs de cotisation seront bloqués pendant 2 ans.

Parmi les organismes qui ont répondu à cet appel d'offre, c'est l'AG2R qui a été retenu. Des courriers d'information seront expédiés aux entreprises vétérinaires dans le courant du mois d'octobre et novembre. 

AG2R : OFFRE DE SANTÉ À DESTINATION DE LA CCN CABINETS CLINIQUES VÉTÉRINAIRES

Via ce lien vous trouverez le tableau des garanties et des cotisations.

En plus de la couverture complémentaire des frais de santé, un autre avantage d'une mutuelle d'entreprise est qu'il n'y a pas d'exclusion en fonction de l'état de santé, du sexe ou de l'âge d'un salarié.

Même s'il y a une recommandation du SNVEL, les employeurs restent libre de souscrire la complémentaire santé auprès de n'importe quel organisme.

Quand votre employeur aura fait son choix, il vous informera du nom de l'organisme chargé de mettre en place la complémentaire santé d'entreprise. Des lettres types vous seront fournies par cette mutuelle pour résilier vos contrats en cours, si vous faites partie des salariés dans l'obligation d'y souscrire. La mutuelle d'entreprise se chargera ensuite de toutes les démarches (un peu comme lorsqu'on change d'opérateur de téléphone mobile).

(La branche vétérinaire avait déjà négocié une complémentaire santé facultative pour les salariés, dont les garanties dépassent le panier minimum. (Vauban Humanis - Adéis)).

À quoi sert une complémentaire santé ?

Une complémentaire santé sert à rembourser une partie du coût des médicaments ou des frais de santé qui n'est pas prise en charge par la Sécurité Sociale. Attention ! Elle ne rembourse pas la totalité des frais engagés.

Exemple : le remboursement des lunettes.

La sécurité sociale rembourse la monture de lunettes à 60 % sur la base d'un tarif fixé à 2,84 euros (pour les plus de 18 ans).
Même si la mutuelle rembourse à 300 % les frais de monture, elle versera 3 x 2,84 €... Ce qui ne correspondra pas au prix que vous aller payer !
Mais un système de forfait de remboursement peut être mis en place par les complémentaires santé, par exemple 150 € pour des frais de lunettes, tous les 3 ans.

Après avoir quitté l'entreprise, si des droits au chomage sont ouverts, la couverture santé et prévoyance est maintenue pendant 12 mois. C'est la portabilité.

La mutuelle d'entreprise permettra de ne pas avoir à payer les cotisations pendant ces 12 mois, ce qui n'est pas le cas lorsque les contrats sont souscrits auprès d'indépendants. Les salariés ayant démissionné, ou licenciés pour faute grave, ne bénéficient pas de cette possibilité d'allongement.

En pratique, comment cela va-t-il se passer ?

Votre employeur va vous proposer de souscrire à une complémentaire santé. Si elle est plus avantageuse que votre contrat en cours, vous êtes obligé d'y souscrire.

Si vous avez un autre contrat, ou que vous êtes souvert par la complémentaire de votre conjoint, vous pouvez refuser (voir "dispenses prévues").

Avantage fiscaux pour l'entreprises de moins de 10 salariés :

les cotisations versées par l’entreprise sont considérées comme des charges de personnel et à ce titre, sont déductibles du bénéfice imposable ;

les entreprises de moins de 10 salariés sont exonérées du forfait social.

La cotisation à la complémentaire santé sera imposable pour le salarié (part salariale + part patronale)

La part patronale est considérée comme un avantage en nature, il en résultera une hausse d'impôt pour les salariés.

Puis-je refuser la mutuelle d'entreprise que me proposera mon patron ?

Oui, sous certaines conditions : voir sur le site de l'Etat "Peut-on refuser la complémentaire santé (mutuelle) de son entreprise ?"

Dispenses prévues par l'accord de branche.

Sous certaines conditions le salarié peut demander une dispense d'afficliation à son employeur : (la demande doit obligatoirement être faite par écrit et renouvelée chaque année).

– le salarié est déjà couvert par une assurance individuelle frais de santé à la date de mise en place des garanties collectives obligatoires définies dans l'accord ou à la date d’embauche si elle est postérieure à cette mise en place. La dispense vaut jusqu’à échéance du contrat individuel s’il le justifie par écrit et au moyen des documents nécessaires auprès de l’employeur ;

– le salarié est bénéficiaire d’une couverture complémentaire en application de l’article L. 861-3 du code de la sécurité sociale (CMU-C) ou d’une aide à l’acquisition d’une complémentaire santé en application de l’article L. 863-1 du code de la sécurité sociale (ACS), s’il le justifie par écrit et au moyen des documents nécessaires auprès de l’employeur ;

– le salarié en contrat à durée déterminée d’une durée inférieure à 6 mois qui bénéficie ou non d’une garantie individuelle « frais de santé » ;

– le salarié est en contrat à durée déterminée d’une durée au moins égale à 6 mois qui justifie auprès de l’employeur, par écrit et au moyen des documents nécessaires, d’une couverture individuelle complémentaire « frais de santé », à un niveau de garanties au moins équivalentes à celles définies par la branche ;

– le salarié en contrat de professionnalisation à durée déterminée d’une durée au moins égale à 12 mois, s’il justifie auprès de l’employeur, par écrit et au moyen des documents nécessaires, d’une couverture individuelle complémentaire « frais de santé », à un niveau de garanties au moins équivalentes à celles définies par la branche ;

– le salarié à temps partiel dont la cotisation au dispositif collectif de garanties définies dans le présent accord représente au moins 10 % de sa rémunération mensuelle brute ;

– le salarié qui bénéficie par ailleurs, en tant qu’ayant droit, d’une couverture collective « frais de santé » et qui le justifie annuellement auprès de l’employeur. Le salarié dispensé d’affiliation ne bénéficie ni de la portabilité des droits en santé ni des avantages sociaux liés au contrat obligatoire et collectif.

Sur le site de l'AG2R : le texte de l'avenant en PDF. Il sera inclu dans la convention collective du personnel des cliniques vétérinaires sur le site Légifrance après sa parution au Journal Officiel. (Cf l'article "Convention collective nationale des cabinets et cliniques vétérinaires" sur ASVinfos), et les liens vers les documents nécessaire, courrier de résiliation, courrier de refus de la mutuelle d'entreprise, dossier de présentation des garanties... : AG2R : CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE des cabinets et cliniques vétérinaires (personnel salarié)

Et aussi, sur le site de l'Etat : "Pourquoi cotise-t-on à des mutuelles santé ?
www.service-public.fr. Lien pour les employeurs : Mutuelle d'entreprise : les obligations de l'employeur Publié le 15 septembre 2015 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Renseignements des employeurs auprès du SNVEL (Syndicat National des Vetérinaires d'Exercice Libéral) www.snvel.fr

Une possibilité de mutuelle facultative avait été mise en place pour la branche vétérinaire en 2011 : Mutuelle santé conventionnelle

ASV devenue étudiante vétérinaire

Art 692 Salome ASV puis veto Oniris

Salomé avait son bac scientifique et avait été acceptée en seconde année de "prépa" pour le concours vétérinaire (à Paris), mais elle a du arrêter ses études. Elle a alors travaillé dans une clinique du Val-de-Marne en tant qu'auxiliaire, et après un an de travail à temps plein, elle a entamé la formation d'ASV en alternance avec le GIPSA. Elle a été diplômée deux ans plus tard.

Son activité en tant qu'ASV lui plaisait beaucoup, mais elle gardait cette envie de prendre en charge l'acte médical en globalité (diagnostic, chirurgie...).

Elle n'abandonne donc pas son souhait de devenir vétérinaire, et décide de suivre des cours en candidat libre à la faculté Pierre et Marie Curie de Jussieu (Ile de France) en L2, car elle a une équivalence de L1 grâce à sa première année d'école préparatoire. Elle valide ses années de  L2  et L3 (obtenant donc sa licence), puis entame un master et suit simultanément les cours de la L2 prépa au concours en candidat libre : elle passe le concours véto B. (Le concours B est accessible aux élèves de licence de biologie.)

La première fois qu'elle se présente au concours, elle est admissible à l'écrit mais recalée à l'oral. Elle s'accroche, réussit le concours l'année suivante et elle intègre l'école vétérinaire de Nantes (Oniris) à la rentrée 2012.

Elle pense que si elle avait échoué au concours, elle aurait envisagé un autre métier en contact avec les animaux, la voie de l'éducation canine l'attirant beaucoup, ou alors aurait cherché à entamer une carrière dans la police scientifique.

Le parcours vétérinaire qu'elle choisira n'est pas encore déterminé, elle est très intéressée par le comportement animal, les urgences vétérinaires et la faune sauvage.

Elle témoigne avoir trouvé plus facile d'apprendre ses cours pendant sa formation d'ASV, car il lui fallait trouver des explications et des réponses pour les clients. L'obligation actuelle de mémoriser beaucoup de notions théoriques nécessite de reprendre un rythme scolaire et se replonger le soir dans les notes prises en cours. Elle attend avec impatience de se trouver à nouveau en contact avec la pratique.

Salomé précise qu'il faut être conscient des réalités financières et scolaires avant de se lancer : pas de salaire lorsqu'on est étudiant, et après la journée à l'école il faut se remettre à ses cours.

Son expérience professionnelle d'ASV lui permet d'apprécier les conférences présentant des cas cliniques, animées par des vétérinaires praticiens, qui contrebalancent le côté très théorique de nombreux cours magistraux.

Elle regrette qu'à l'école vétérinaire de Nantes Oniris il n'y ait pas une équipe d'ASV, ce qui permettrait aux étudiants d'apprendre à travailler avec les auxiliaires et d'avoir une idée des tâches qui incombent à chacun.

Devenir vétérinaire ne changera pas sa considération à l'égard de ses collègues ASV, et elle est particulièrement sensible au progrès qu'il reste à faire dans certaines structures.Salome ASV puis veto

 

Dans ASVinfos : Quelle formation pour devenir vétérinaire ?

Formation continue : ce qui change : le CPF remplace le DIF

Nantes AFVAC 2013 180

Le CPF (compte personnel formation) remplace le DIF (droit individuel à la formation) dès janvier 2015. Chaque actif aura un "compte" attribué, qu'il conservera au long de sa vie professionnelle, même en période de chômage, et même en changeant d'entreprise. Les heures acquises ne seront jamais perdues.

Les heures de DIF acquises jusqu'en janvier 2015 seront transférées sur un compte CPF.

Pour un salarié à temps plein, 24 heures seront créditées chaque année jusqu'à 120 heures, puis 12 heures les années suivantes jusqu'à la limite maximale de 150 h. (Lien vers le site www.moncompteformation.gouv.fr : Qu’est-ce que le compte d’heures ?)

Il faut donc penser à utiliser ces heures avant d'atteindre le seuil de 120 h, pour éviter d'en "perdre" l'année suivante.

Le CPF sera aisément utilisable en période de chômage, de transition entre deux postes, alors que ce n'était pas possible pour le DIF.

Le CPF sera utilisé pour des formations qualifiantes, attestées, inscrites au RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles), CQP (certificat de qualification professionnelle)). 

Un entretien professionnel aura lieu tous les deux ans avec l'employeur pour faire le point sur les perspectives d'évolution professionnelle et les formations qui peuvent y contribuer.

Le compte, à zéro durant toute l’année 2015,  sera crédité automatiquement en mars 2016 des heures acquises au titre de l’année 2015 (pour les salariés, automatiquement via la DADS faite par leur(s) employeurs). Vous avez aussi la possibilité d’inscrire le solde de vos heures DIF arrêté au 31 décembre 2014, afin de pouvoir les utiliser en priorité dans le cadre du compte personnel de formation.

Lors du premier accès et pour activer le compte personnel de formation, l'identité de chaque actif sera vérifiée au moyen de :

  • son numéro de Sécurité sociale
  • sa civilité (madame ou monsieur),
  • son prénom,
  • son nom de naissance.

Il faudra également indiquer une adresse courriel et définir un mot de passe. Il sera nécessaire de cliquer sur ce lien d’activation du compte dans les 15 jours qui suivront l'inscripion.

Une fois le lien cliqué, vous serez dirigé sur la page de connexion à votre compte et invité à vous y connecter à l’aide de votre numéro de Sécurité sociale et du mot de passe que vous avez choisi.

Pour les connexions suivantes, seuls seront demandés le numéro de Sécurité sociale et le mot de passe.

Si vous n'avez pas de décompte de vos heures accumulées en DIF, indiquez votre estimation : 20 h de DIF créditées chaque année, pour un temps plein, avec un maximum de 120h (à proratiser pour un temps partiel) et soustraire 7 h par journée de formation (prise en charge) à laquelle vous avez participé. Le calcul sera verifié lors d'une demande de formation ultérieure.

Pour les entreprises de moins de 10 salariés l'employeur doit :
- remettre aux salariés une attestation précisant leurs droits acquis au titre du Droit individuel à la formation (DIF) avant le 31 janvier 2015 afin qu’ils puissent les intégrer dans leur compte personnel de formation.
- Définir un calendrier d’entretiens professionnels dès que possible, afin que les entretiens des salariés déjà en poste en mars 2014 soient réalisés avant mars 2016. Pour les salariés recrutés depuis mars 2014, les entretiens doivent avoir lieu dans les 2 ans suivant le recrutement.
- Identifier les besoins en formation dans l’entreprise et mettre en place le plan de formation adapté.
- Remplir le bordereau de versement de la contribution et l’envoyer à l’OPCA avant le 1er mars 2015.

Le compte CPF sera géré par la caisse des Dépots et consignations.

Notre code d'activité (code NAF) est 7500Z.

 www.moncompteformation.gouv.fr : "Activer votre compte personnel de formation"
Travail-emploi.gouv : Le compte personnel de formation ou comment devenir l’acteur principal de son parcours professionnel
Le 02/02/2015 www.lexpress.fr : Compte personnel de formation (CPF): un clic, et puis... rien ?  

Vente des chiots et chatons : nouvelles règles pour les particuliers à partir de janvier 2016

Nouvelles obligations vente chien et chat 2016

À partir du 1er janvier 2016, toutes les annonces de portées publiées sur les sites commerciaux devront contenir les informations suivantes :
- le numéro de portée si l’éleveur ne produit et ne déclare au LOF ou au LOOF qu’une seule portée par an
- le numéro de SIREN pour tous les autres
Et pour tous :
- l’âge des animaux à céder
- le numéro d’identification ou celui de la mère
- l’inscription ou non à un livre généalogique
- le nombre d’animaux de la portée

Le Conseil national d’orientation de la politique animale et végétale - CNOPSAV - a travaillé plusieurs mois afin d'élaborer une ordonnance dont l’objectif est de mieux réglementer l’élevage des chiens et des chats et de permettre ainsi d'encadrer les éleveurs non-déclarés. Les associations de protection animale sont représentées au sein de ce conseil.

L'objectif annoncé de cette nouvelle loi est de combattre les trafics d'animaux, dissuader les particuliers de faire reproduire leur animal et tenter de lutter contre l'abandon en faisant diminuer l'offre de chiots et chatons.

A partir de janvier 2016, une personne qui veut produire et ensuite vendre un chiot ou un chaton doit se déclarer auprès de la chambre d'agriculture et obtenir un numéro SIREN.

Cette formalité administrative a donc pour but de dissuader les particuliers de faire reproduire leur animal. Les sites de petites annonces ne pourront plus afficher des offres pour chiots et chatons sans la mention du numéro SIREN de l'éleveur. Un algorithme permettra d'empêcher l'utilisation de numéros aléatoires.

En dehors des sites de petites annonces avec lesquels des accords ont été passés afin de bloquer la mise en ligne d'annonces ne comportant pas de numéro SIREN ou de portée, une amende de 750 € sera exigible si le numéro SIREN est oublié sur une annonce. Si la fraude est constatée, (absence de numéro SIREN) l'amende prévue est de 7500€.

Les particuliers qui produisent une portée annuelle d'animaux inscrits au livre des origines seront exemptés de l'obligation s'ils ont obtenu un numéro de portée. Voir les informations pour les éleveurs amateurs sur les sites de la SCC et du LOOF.

Affiche Ministere de lAgriculture vente chiens et chats

Flyer du ministère.pdf

http://agriculture.gouv.fr (Site du ministère de l'Agriculture) 1er janvier 2016 : de nouvelles règles pour l’élevage et la vente de chiens et de chats

 www.chiens-online.com (site grand public de la SCC) Ordonnance du 7 octobre 2015 : Elle prendra effet le 1er janvier 2016

www.chiens-online.com (site grand public de la SCC) : Ordonnance du 7 octobre 2015 : Note aux éleveurs

8/10/2015 30millionsdamis.fr Une nouvelle réglementation sur la vente de chiens et chats

15/09/2015 30millionsdamis.fr Vente des chiots sur Internet : une nouvelle réglementation bientôt publiée

Impact écologique de nos animaux de compagnie

02/12/2009

Un chien pollue plus qu'un 4x4, si l'on se fie au calcul de son impact sur l'environnement, selon une étude de deux architectes néo zélandais spécialisés dans le développement durable, Brenda et Robert Vale. En attendant de recommencer les calculs, cela fait bien évidemment réagir les défenseurs de la cause animale qui mettent en doute la méthodologie utilisée.

Soirée de formation des ASV à la Chapelle sur Erdre (44) le mercredi 25 avril.

14 avril 2012

AFVAC Lyon vignetteLes conférences présentées lors du Congrès national de l’AFVAC sont présentées dans une nouvelle formule : “Les Soirées des ASV”.
Au cours de ces réunions, il nous sera proposé une des conférences les plus appréciées par les ASV qui ont assisté à la journée du Congrès de Lyon, ainsi qu’une conférence sur le rôle de l’ASV dans l’Évaluation Nutritionnelle systématique des chiens et des chats.

Après un buffet dînatoire à 19h, les conférences commenceront à 20h30 et se termineront à 22h15.

Modalités d'apprentissage : 2h d’exposés. Tarif : 25 €.

 

WESTOTEL NANTES ATLANTIQUE Périphérique Nantes Nord
34 rue de la Vrière 44240 LA CHAPELLE-SUR-ERDRE
Tél : 02 51 81 36 36 - Fax : 02 51 12 35 99

Pour toute information : AFVAC 40 rue de Berri - 75008 PARIS
Tél. : 01 53 83 91 60 - Fax : 01 53 83 91 69
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Inscription : Téléchargez le bulletin d'inscription, ICI

AFVAC : Les dimanches des ASV par l'AFVAC deviennent les soirées des ASV 

 Programme-AFVAC Nantes

Enquête de l'OPCA PL à propos de la VAE.

France - du 5 au 30 septembre 2012 -

Une enquête de l'OPCA PL vient d'être mise en ligne à destination des personnes qui ont été inscrites, au cours des 6 dernières années, dans une démarche de Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) pour acquérir une certification (titre ou Certification de Qualification Professionnelle) et qui ont, dans ce cadre, bénéficié d’un financement de l’OPCA PL.

Ce mode d’accès à la certification existe désormais en France depuis 10 ans.

À l’occasion de cet anniversaire, l’OPCA PL a décidé de mener une enquête auprès de l’ensemble des utilisateurs de ce dispositif, largement utilisé par les salariés des professionnels libéraux puisque 2 200 personnes en ont bénéficié.Cette enquête vise deux principaux objectifs : mesurer le taux d’obtention des certifications par les candidats et identifier les effets de la démarche sur l’évolution de leurs compétences, voire de leur emploi.

Si vous faites partie des personnes ayant effectué cette démarche de VAE entre 2006 et 2012, l'équipe de l'OPCA PL chargée de cette enquête vous remercie vivement de renseigner le questionnaire en ligne en cliquant sur le lien ci-dessous, avant le 30 septembre 2012.

Cet exercice ne vous prendra que quelques minutes.

Cliquer ici : http://eq4.fr/?r=C1A7F9FF-4C00-449E-BAD9-2B7BB7FDAF9A

Vous permettrez ainsi à l’OPCA PL de faire connaitre et valoriser l’effort fourni par les salariés des entreprises libérales pour améliorer leurs compétences, celles de leurs entreprises et ainsi garantir au public un service de qualité.

Les résultats de cette enquête seront publiés sur le site http://portailvae.opcapl.com/ à partir du 10 octobre 2012.

 

L'OPCA PL (Organisme Paritaire Collecteur Agréé des Professions Libérales) perçoit les cotisations prélevées sur les salaires pour la formation professionnelle et est chargé de leur répartition.

ASVinfos > La VAE : validation des acquis de l'expérience

Chamallow, mascotte de clinique vétérinaire, expert en évasion ;) !

Chamallow c est ouvert

Début mars 2014, sur le groupe Facebook  - à l'époque encore public - "Tu sais que tu es assistante vétérinaire quand...", suite à une discussion à propos de cages mal fermées ou ouvertes par les animaux hospitalisés, une collègue a partagé une vidéo montrant les performances du chat mascotte de sa clinique. Nous avons été amusé(e)s et le succès a été immédiat, jusqu'à faire remarquer ce buzz par les "grands" médias : les quotidiens ont repris l'information et des équipes de tournage sont même allées sur place filmer ce nouvel Houdini !

Chamallow roi de lévasion
YouTube 11 février 2014 "Chamallow, le roi de l'évasion"

 

Chamalow vit à la clinique depuis 4 ans, il y a été recueilli tout petit. À l'époque, la mort récente de la mascotte précedente laissait un vide et les ASV ont insisté pour que ce chaton blanc reste avec l'équipe. Son nom a été choisi dans la lignée des Chabada, Chatterton, Chatouille, Chablis ou Chabichou -sans parler des Chaperlipopette-, ce qui lui a permis d'échapper aux habituels détournement de termes du domaine médical généralement attribués dans ces circonstances...
Il est enfermé chaque soir (c'est une terreur : il éventre les sacs de croquette, mordille les fils électriques, fait pipi là où ça lui chante...) mais à l'ouverture il accueillait toujours le/la premier/ière arrivé. Futé, lorsqu'il était remis en box, il était sage comme une image tant qu'un humain l'observait. Alexandra, notre collègue ASV a donc installé une caméra pour comprendre comment il réussisait à sortir.
La vidéo a été vue par plus de 600 000 internautes en moins de 3 semaines...

Pris sur le fait, un capuchon d'aiguille bloque maintenant le loquet de sa cage.

La Provence.com, 17/03/2014 Marseille : les secrets de Chamallow, le chat expert en évasion
M6 Replay reportage du jeudi 27/03/2014 émission 12.45 Chamallow le chat malin, avec nos deux collègues en stars de l'écran ;) !

La rage inquiète la Suisse

5 mars 2010 Suisse romande

La surveillance de la rage reste d'actualité en Europe. La France a réalisé une campagne d'éradication dans la faune sauvage exemplaire, nos voisins sont confrontés à la présence de 163 cas de rage en Italie depuis 2008

Article romandie.com

26 janvier 2009 Italie

La rage est présente en Italie

Article jackb.blog.lemonde.fr

Un animal plus serein avec PetsCool, gamme complète d’aromathérapie

PetScool du laboratoire Axience contre le stress

PetsCool est un produit d’aromathérapie multi-espèces à base d’huiles essentielles de valériane, de vétiver, de sauge et de basilic. Sa formulation unique à l’efficacité prouvée contribue à atténuer les réactions au stress de l’ensemble des mammifères (chiens, chats, lapins, rongeurs, chevaux...) et des oiseaux. Plus attentifs et réceptifs, ils sont apaisés sans être sédatés.

 

PetsCool pour chien, chat, cheval, furet, lapin, rongeurs, oiseaux

 

PetsCool peut être conseillé aux propriétaires d’animaux lors de l’apparition de situations stressantes telles qu’un déménagement, l’arrivée d’un nouveau congénère, un long transport, un départ en vacances ou une visite chez le vétérinaire. De même, PetsCool peut être proposé aux propriétaires relatant des manifestations de stress chez leur animal comme de l’agressivité, des griffades, du marquage urinaire ou un léchage excessif.

Voir le document "Un animal plus serein avec PetsCool", pour bien conseiller les propriétaires d'animaux stressés

 

PetsCool trouve également sa place dans votre clinique vétérinaire, canine comme équine. En salle d’attente ou en salle d’hospitalisation, il permettra d’apaiser les patients en quelques minutes et facilitera la cohabitation des différentes espèces. En consultation ou lors de soins répétés, PetsCool facilitera la manipulation des animaux stressés ou agressifs.

Voir le document "Astuces pratiques pour des animaux moins stressés dans votre clinique"

 

PetsCool, spray et diffuseur, contre le stress des chiens, chats, chevaux

Simple d’utilisation, PetsCool existe en spray de poche de 15 ml rechargeable et en spray de 200 ml pour une utilisation pratique en toutes circonstances, ainsi que sous forme de diffuseur avec recharge de 40 ml pour huit semaines d’activité constante. Ces deux présentations peuvent s’utiliser de façon conjointe pour un maximum d’efficacité.

 

Visionnez la vidéo "PetsCool pour un animal plus serein".

 
Voir la fiche PetsCool spray sur ASVcare
Voir la fiche PetsCool diffuseur sur ASVcare

Excès de poids des chiens et chats : au USA 55 % d'entre eux sont obèses

L'APOP (Association for Pet Obesity Prevention) a publié les résultats de son enquête 2012, menée aux USA d'octobre à décembre.
C'est la sixième édition de la journée annuelle de sensibilisation des maîtres à propos de l'obésité des animaux de compagnie.
52,5 pour cent des chiens et 58,3 pour cent des chats sont en surpoids ou obèses selon leur vétérinaire.

Les vétérinaires fondateurs de l'association alertent les maîtres sur les risques de santé lié à l'obésité et insistent sur la prévention du diabète, dont ils voient de plus en plus de cas de type 2.

Comme en France, le Dr. Joe Bartges (Nutritionniste vétérinaire et spécialiste en médecine interne à l'Université du Tennessee College of Veterinary Medicine) constate que de nombreux propriétaires d'animaux ne reconnaissent pas que leur animal est en surpoids. " Dans cette enquête, environ 45 pour cent des propriétaires de chats et de chiens ont estimé que leur animal de compagnie avait un poids normal, alors que le vétérinaire évaluait l'animal comme étant en surpoids. "
Le Dr Ward appelle ce phénomène de différence d'évaluation " the fat gap ", pour illustrer le fossé entre la perception des maîtres et la réalité.
" Le décalage entre la réalité et ce que pense le propriétaire d'un animal obèse fait que la conversation avec le vétérinaire est difficile. De nombreux propriétaires d'animaux sont choqués quand leur vétérinaire les informe que leur animal de compagnie a besoin de perdre du poids. Ils ne le voient tout simplement pas. "

 

www.petobesityprevention.com Enquête 2012

 

 

Première édition de la « Saison de la Prévention vétérinaire » en France

03 avril 2012

Logo saison de la prevention 2012

 

La "saison de la prévention" se déroulera du 1er au 30 juin 2012, dans toute la France.

Le Syndicat National des Vétérinaires d’Exercice Libéral (SNVEL) et la société Hill’s organisent ensemble la première Saison de la Prévention en France pour privilégier une santé optimale des chats et des chiens, tout au long de leur vie. Ces journées existent en Italie depuis 2006, en Allemagne et en Belgique où elles rencontrent un vif succès.

Prévenir vaut mieux que guérir : le but de cette journée est de sensibiliser les propriétaires d’animaux de compagnie à l'intérêt de visites et/ou soins préventifs.

L’examen de prévention permet de poser un premier diagnostic sur la santé de l’animal et ne comprend aucun examen complémentaire (analyses, etc.).
Deux animaux par propriétaire peuvent faire l’objet de cet examen.

20 000 examens de prévention seront réalisés bénévolement par les vétérinaires participants

Lors de l’examen de prévention, le vétérinaire examinera, entre autres, les points suivants :
• Examen général de l’animal : vérification de la température, auscultation cardiaque et respiratoire, palpation abdominale ;
• Evaluation nutritionnelle : alimentation actuelle et habitudes alimentaires ;
• Surcharge pondérale ou obésité : un état susceptible de provoquer différentes maladies et de compromettre sérieusement la santé de l’animal si aucune mesure n’est prise à temps par une alimentation adaptée, un contrôle régulier du poids et de l’exercice ;
• Examen de la peau et du pelage afin de détecter, par exemple, une formation anormale de nodosités, qui constituent un signal d’alarme de tumeurs ou d’autres affections ;
• Hygiène et santé des dents et des gencives ;
• État de santé des yeux et des oreilles.

L’examen de prévention permet de poser un premier diagnostic sur la santé de l’animal et ne comprend aucun examen complémentaire (analyses, etc.).

Deux animaux par propriétaire peuvent faire l’objet de cet examen.

Pour bénéficier de ce bilan, la démarche est simple

1. S’inscrire sur le site internet de la Saison de la Prévention : http://saisondelaprevention.fr/

- Télécharger une fiche d’examen portant un numéro d’identification
- Rechercher les coordonnées du vétérinaire le plus proche de chez soi, participant à l’opération
2. Prendre rendez-vous par téléphone avec le vétérinaire retenu
3. Présenter la fiche d’examen téléchargée lors du rendez-vous avec le praticien

Il est également possible de s’inscrire par téléphone en appelant le 01 78 40 51 41. La fiche d’examen est ensuite envoyée par courrier.

Deux facteurs majeurs favorisent une bonne prévention :

Une alimentation bien adaptée à chaque animal
Les données françaises les plus récentes à cet égard sont inquiétantes : 40 à 50 % des chiens et chats sont en surpoids. Un animal nourri selon ses besoins réels vit en moyenne deux ans de plus.

Une visite annuelle chez le vétérinaire
Un bilan général s’avère la meilleure des thérapies pour s’assurer que l’animal ne présente aucun problème qui nécessiterait une investigation plus approfondie. Une bonne prévention améliore la qualité et la durée de vie des animaux de compagnie. Le dépistage s’avère d’une importance vitale : un diagnostic posé à temps permet de bien traiter ou même de guérir de nombreuses maladies, tandis que l’absence de traitement en temps voulu peut entraîner de graves problèmes de santé.

Concours photo National Géographic

National Géographic

 

Depuis 125 ans la société National Géographic publie des photos du monde. Chaque année un concours photo est organisé : pour cette édition, 22000 clichés ont été envoyés en provenance de 150 pays.
N’hésitez pas à aller voir les photos d’animaux (superbes !) dans la catégorie « nature », pour ce concours 2012. Voir les photos sélectionnées.

Tigre  concours National Geographic 2013

Les gagnants (article de l'édition France) : Les vainqueurs du concours photo National Géographic 2012 

Toutes les photos du concours : Photo contest 2012

Les photos sont reçues de janvier à novembre de chaque année. Le concours est payant (droit d’entrée de 15 $ US).

La galerie photo du National Geographic ayant pour thème les animaux : Animals

4 janvier 2013 Blog My Modern Met : Les gagnants du concours National Geographic Photo 2012